Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2015

UDT: Academia Christiana - 17 au 23 août 2015

intervenants.png

Portes ouvertes du 21 août à 18:00 au 23 août à 17:00 pour 19€ avec les interventions de Jean Terroir (21 août) et Arnaud Naudin (22 août).

Plus d'info: Academia Christiana

04/07/2015

Groupe TRACE Nord: Randonnée des deux caps (05/07/15)

fly 2 caps.jpg

27/06/2015

Compte-rendu de la Tana delle Tigri VII

 Compte-rendu de la Tana delle Tigri VII

tdt7.jpg

La Tana delle tigri VII…, de paroles de connaisseurs et d’habitués, certainement une des meilleures éditions depuis la création de l’événement en 2008.

Les 19 et 20 juin 2015, tout était réuni pour un week-end explosif et rock and roll.

En tant que militant, on ne peut qu’être admiratif de l’événement et plus particulièrement de son organisation. Réussir l’exploit d’accueillir des centaines de personnes de l’Europe entière voire même de plus loin sur un site occupé illégalement est remarquable.

Deux soirées ont occupé les esprits et les voix. On encourage ! On chante ! :

  • Le vendredi, une soirée de combat libre organisée par White Rex sur un ring de boxe avec des sportifs venus de toute l'Europe. Le premier duel a été remporté par un camarade français face à un compatriote hongrois méritant.

  • Le samedi, place à une soirée de musique… classique en quelque sorte. La qualité des prestations de nos amis italiens est sans appel. Bronson, malgré le bras cassé de son chanteur, met le feu. Ultima Frontiera, avait commencé à chauffer l’ambiance au préalable. ZetaZeroAlfa a bien évidemment constitué le clou de la soirée. En pleine nuit, Gianluca Iannone embrase la fosse. Malgré plusieurs années sans prestation sur scène, le spectacle est complet et rend tout simplement heureux.

Ces prestations se déroulent à Area 19. Un temple romain ? Pas vraiment… un lieu abandonné puis squatté par les camarades de CasaPound. Sa destination était pourtant tout autre. Ce lieu devait devenir un passage hautement fréquenté dans le cadre de la candidature de la ville de Rome aux jeux Olympiques. Mais celle-ci n’est pas retenue et cette future station de métro tombe en désuétude et est depuis reconvertie en salle de concert alternative.

Tout ceci ne serait pas une réussite sans une structure et une logistique rigoureuses et adaptées. La discipline, maître mot des militants de CasaPound, est parfaitement illustrée : une fête sans ombre. On a hâte de vivre la prochaine édition !

Virginie / C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source

24/06/2015

Chronique de livre: Julien Langella "La jeunesse au pouvoir"

Julien Langella, La jeunesse au pouvoir

(Editions du Rubicon, 2015)

la-jeunesse-au-pouvoir-julien-langella.jpg

Voilà un livre qui risque de faire parler de lui ! La jeunesse au pouvoir remet les pendules à l’heure sur une question fondamentale dont le sens réel, le sens profond, a été complètement dévoyé dans cette société moderne dont nous avons, bien malgré nous, hérité. Le réquisitoire qu’y dresse Julien Langella, jeune auteur de 27 ans au parcours militant déjà solide, contre la société des « vieux » (par opposition aux « anciens ») est implacable et se veut un appel révolutionnaire à l’action et au combat, afin que notre jeunesse se prenne en main, réagisse et parte « à l’assaut du futur ».

Effectivement, on pourrait se dire que les choses ne sont pas gagnées…  Car oui, la jeunesse actuelle est « le miroir de notre société déglinguée » et « concentre sur elle tous les maux de notre époque ». Le constat, amer et réaliste, qui est celui de Langella, est évidemment le nôtre. Comment considérer autrement cette génération d’individus globalement déracinés, isolés, égoïstes, faibles et mal dans leur peau ? Qui a « accès à tout mais qui n’(a) rien ». Qui survit dans une époque morne et sans grandeur. Qui trompe son ennui dans la virtualité, les jeux-vidéos et les excès en tout genre. Qui manque de repères, de valeurs, d’inspiration. Qui craint l’avenir. Est-ce réellement sa faute à cette jeunesse d’être comme cela ?

Les jeunes dont parle l’auteur sont les 14-25 ans, cette classe d’âge qui va des adolescents à ceux qui s’apprêtent à rentrer dans la vie de famille. En somme, ceux qui sont en première ligne face aux difficultés de notre époque : sociales, économiques, morales, spirituelles. Ils ont hérité d’un monde pourri que la génération de nos parents, celle des 30 glorieuses, a achevé de détruire. Ce sont eux que Langella appelle les « vieux » : ces aigris égoïstes qui n’ont rien transmis à leurs descendants mis à part leur petitesse ; eux qui nient les problèmes rencontrés par les jeunes, bien à l’abri du besoin et préoccupés seulement par le montant des retraites et par leur niveau de vie. Avec les immigrés et les cassos (dont nous avons déjà bien parlé en ces pages), ce sont les autres grands profiteurs d’un système qu’ils font perdurer à l’excès, ne serait-ce que par leurs votes. Conscients de leur poids tant politique qu’économique, ils refusent d’arrêter de profiter ; de toute manière, ce sont les jeunes qui paient pour eux… et qui continueront de le faire tant le poids démographique des « vieux » ne fait que s’accélérer. Julien Langella cite d’ailleurs le chiffre énorme des Français qui auront, à priori, plus de 60 ans en 2050 : un tiers ! Il faudra payer pour eux et leur mode de vie et c’est loin de n’être qu’une histoire d’argent !  

Quoi qu’il en soit, cette société où nous sommes nés, nous la leur devons. Le délitement de la famille et des communautés, la perte des valeurs, l’esprit petit-bourgeois, c’est eux ! La peur du changement, le « ne faisons pas de vagues » triomphant, la perte des couilles en France, c’est eux ! La télé et la société de consommation comme seuls horizons, encore eux !! Il est donc temps, avec Langella, de balayer cette gérontocratie ! Seule la jeunesse peut le faire, c’est son rôle et malgré toutes les difficultés qu’elle connaît de nos jours, elle est de plus en plus consciente de son triste sort et veut du changement. Son état déplorable, qui est, comme le dit l’auteur, « le baromètre de la bonne santé de notre pays », n’est pas inéluctable et Langella considère que de multiples ressources sont présentes chez notre jeunesse et ne demandent qu’à éclore. Pour cela, il faut que les jeunes se réveillent et agissent par eux-mêmes, en retrouvant l’insolence, l’identité et l’esprit révolutionnaire qui a pu animer bien des mouvements de jeunes dans notre passé européen, à l’exemple des jeunes Romains, des Mendigoxales (jeunes basques nationalistes du début du XXème siècle) ou des Wandervögel allemands. Nous ne devons pas perdre espoir : la jeunesse peut reprendre le rôle fondamental qui doit être le sien au sein de la société, rien n’est perdu ! L’éducation est ainsi une question primordiale que Langella traite longuement en insistant sur le fait qu’il est impératif de « redonner à la jeunesse ce goût de la vie que la République et le marché veulent nous enlever »… L’objectif, que nous trouvons encore une fois évident, est de faire des jeunes des individus autonomes et enracinés ayant une réelle force de caractère et une capacité de décision certaine, tout à l’inverse du boloss actuel. Pour aider la jeunesse à sortir de l’impasse où elle se meut, de nombreuses mesures sont également présentées dans La jeunesse au pouvoir et parfois pas des moindres! Ce sera à chacun de se faire un avis sur le sujet à l’aide de ce livre qui est résolument l’un des plus novateurs et des plus intéressants que j’aie pu lire ces dernières années dans le domaine de la littérature dite militante.

- NB : A la fin de l’ouvrage se trouvent deux entretiens très intéressants avec Dominique Venner et Alain de Benoist qui complètent bien la matière développée par l’auteur.

- NB 2 : Le C.N.C. reçoit d’ailleurs Julien Langella à Lille ce samedi 27 juin : voyez ci-dessous.

Rüdiger / C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source

langellacnc.jpg

20/06/2015

Conférence du C.N.C: La jeunesse au pouvoir - Lille - 27/06/15

langellaconf.jpg

Ancien cadre identitaire, activiste catholique, Julien Langella nous propose ici, notamment au travers d'une passionnante évocation historique, un ouvrage de combat et d'espoir. Plus qu'un livre, un appel. Un appel à reprendre notre destin en mains, à réinvestir l'espace public, le coeur de la Cité, à refuser de continuer à être "représentés" par les domestiques de l'oligarchie, à reconquérir nos vies, à balayer nos peurs et à redevenir maîtres d'un avenir qui ne doit plus être une simple et morne fatalité. L'ouvrage se compose également de deux entretiens exclusifs avec Alain de Benoist et Dominique Venner.

Les éditions du Rubicon

12/06/2015

Méridien Zéro #236: "De la lutte des classes à la lutte des places"

Ce vendredi, Méridien Zéro s'exile dans le nord de la France. L'équipe du Cercle Non Conforme anime une émission sur la géographie : importance de l'analyse spatiale, de la maîtrise de l'espace et retour aux territoires. Géographie, territoires, ressources, démographie, mondialisation, aménagement du territoire, urbanisme, localisme... les thèmes abordés seront nombreux.

A la barre Jean Terroir, accompagné d'Arnaud Naudin, d'Aristide Martin et de Lyderic à la technique.

flyer-emission_12_06_2015.jpg

          

Bibliographie indicative :

Ouvrages / essais :

Epistémologie de la géographie :

CLAVAL, Paul,
Epistémologie de la géographie, Paris, Armand Colin, 2007

LACOSTE, Yves, La géographie, ça sert d'abord à faire la guerre, Paris, Découverte, réed. 2012

Géographie et milieu :

BERQUE, Augustin, Écoumène, Introduction à l’étude des milieux humains, Paris, Belin, 2000

DARDEL, Eric, L'homme et la Terre, Nature de la réalité géographique, Paris, Éditions CTHS, 1990

Géographie sociale :

LUSSAULT, Michel, De la lutte des classes à la lutte des places, Paris, Grasset, 2009

LUSSAULT, Michel, L'homme spatial, Paris, Seuil, 2007

LUSSAULT, Michel, L’Avènement du Monde. Essai sur l'habitation humaine de la terre, Paris, Seuil, 2013

Géopolitique, mondialisation et mobilités:

ALLEMAND, Sylvain, ARSCHER François, LEVY Jacques, Les Sens du mouvement. Modernité et mobilités, Paris, Belin, 2005

CARROUE, Laurent, La planète financière, capital, pouvoirs, espace et territoires, Paris, Armand Colin,  2015

CHAUPRADE, Aymeric, Chronique du choc des civilisations : Du 11 septembre 2001 à la guerre de Syrie, actualité, analyses géopolitiques et cartes pour comprendre le monde d'aujourd'hui, Paris, Éditions Chronique,‎ 2013

CHAUPRADE, Aymeric, THUAL, François, Dictionnaire de géopolitique, Concepts, Etats, Auteurs, Editions Ellipses, 1999

DOLLFUS, Olivier, La mondialisation, Paris, Presses de Sciences Po, 1997.

GRATALOUP Christian, Géohistoire de la mondialisation, le temps long du monde, Paris, Armand Colin, Paris, 2010

JOSEPH, Isaac, Itinéraire d’un pragmatiste. Autour d’Isaac Joseph, Paris, Economica, 2007

SAPIR, Jacques, La démondialisation, Paris, Seuil, 2011

SASSEN, Saskia, La ville globale : New York, Londres, Tokyo, Descartes & Cie, 1996.

Essais sur le territoire et l'aménagement / Aménagement du territoire / Urbanisme :

CLERGEAU, Philippe, Une écologie du paysage urbain, Editions Apogée, 2007

DAVEZIES, Laurent, Le nouvel égoïsme territorial, le grand malaise des nations, Paris, Seuil, 2015

ESTEBES, Philippe, L'égalité des territoires, une passion française, Paris, PUF, 2015

GUILLUY, Christophe, La France périphérique, comment on a sacrifié les classes populaires, Paris, Flammarion, 2014

GUILLUY, Christophe, Fractures françaises, Bourrin, 2010

GRAVIER, Jean-François, Paris et le désert français, 1947

HAENTJENS, Jean, La ville frugale, Limousin, FYP Editions, 2011

LE VIGAN, Pierre, La banlieue contre la ville, La Barque d'Or, 2011

YVES, Jean, VANNIER, Martin, La France, aménager les territoires, Paris, Armand Colin, 2009

Ecologie, localisme, décroissance, critique de la technique :

CHEYNET, Vincent, Décroissance ou décadence, Vierzon, Editions « le pas de côté », 2014

DEBRY, Jean-Luc, Le cauchemar pavillonnaire, Montreuil, L'Echappée, 2012

ELLUL, Jacques, Le Système technicien, Cherche midi, réed. 2012

GEORGESCU-ROEGEN, Nicholas, La décroissance : entropie, écologie, économie, trad. Jacques Grinevald et Ivo Rens, Sang de la terre 1995, 1979

LATOUCHE, Serge, L'âge des limites, Mille et une Nuit, 2012

LATOUCHE, Serge, Le pari de la décroissance, Paris, Fayard Pluriel, réed. 2010

NAESS, Arne, Ecologie, communauté et style de vie, trad. Charles Ruelle, Paris, Editions MF, 2009

OZON, Laurent, France, les années décisives, BIOS, 2014

TURKLE, Sherry, Seuls ensembles, De plus en plus de technologies de moins en moins de relations humaines, L'Echappée, Montreuil, 2015

Philosophie :

DELEUZE, Gilles, GUATTARI, Félix, Le lisse et le strié, Milles Plateaux, Paris, Minuit, 1980

SLOTERDIJK, Peter, Sphères I, Bulles, Frankfurt-am-Main, Suhrkamp, 1998

SLOTERDIJK, Peter, Sphères II, Globes, Frankfurt-am-Main, Suhrkamp, 1999

SLOTERDIJK, Peter, Sphères III, Ecumes, Frankfurt-am-Main, Suhrkamp, 2004

Articles :

LATOUCHE, Serge, LE CARBONEL, Guillaume, NAUDIN, Arnaud, "Serge Latouche : "la décroissance n'a pas à se situer sur l'échiquier politique", fr.novopress.info, 2014

LE CARBONEL, Guillaume, "La décroissance pour les nuls", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2015

LE CARBONEL, Guillaume, "Ecologie politique et combats locaux", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

FELTIN-TRACOL, Georges, "Villes - banlieues, un constat accablant", europemaxima.com, 2012

GRIMAL (de), Frédéric, "Coca-Cola:entre boycott et alternatives locales", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

MARTIN, Aristide, "Chronique de livre: Eric Dardel et l'homme et la Terre", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

RAFFESTIN, Claude, "Pourquoi n’avons-nous pas lu Éric Dardel", Cahiers de géographie du Québec, vol. 31, n° 84, 1987, p. 471-481

SOLEIL FIXE, "
L'archipel humain (1/3) : Titans et effondrements", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

SOLEIL FIXE, "L'archipel humain (2/3) : La Grandeur des petits", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

SOLEIL FIXE, "L'archipel humain (3/3) : ce qui est en haut est comme ce qui est en bas", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

STOCK, Mathis, "Les sociétés à individus mobiles : un habiter poly-topique ? L'exemple des pratiques touristiques ", Espacestemps.net, Textuel, 2005

TERROIR, Jean, "Chronique de livre: Laurent Davezies, le nouvel égoïsme territorial", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2015

TERROIR, Jean, "Chronique de livre: Jean-Luc Debry, le cauchemar pavillonaire", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2015

TERROIR, Jean, "La France du localisme.", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2015

TERROIR, Jean, "Chronique de livre: Christophe Guilluy, La France périphérique, comment on a sacrifié les classes populaires", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

TERROIR, Jean, "Chronique de livre: Laurent Ozon, France les années décisives", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

TERROIR, Jean, "Chronique de livre: Vincent Cheynet, Décroissance ou décadence", cerclenonconforme.hautetfort.com, 2014

Outil :

LEVY, Jacques, LUSSAULT, Michel, Dictionnaire de la géographie et de l'espace des sociétés, Belin, Paris, 2009