Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2016

Phil Anselmo: homme à abattre!

philipanselmopower_638.jpg

Le monde de la musique Metal n’en revient pas ! Phil Anselmo, leader de Down mais surtout ancien chanteur de Pantera, groupe ayant rencontré un énorme succès dans les années 1990, est un nazi, un raciste, un infréquentable tout ça, tout ça… En cause le comportement du sieur lors d’un récent événement, le Dimebash 2016 où, bien enivré, il a fait un salut romain et crié « White Power » en direction de la foule… Le monde du Metal, bien plus conformiste qu’on ne croirait, hurle avec les loups et croit voir le retour des camps de concentration !

Des gauchistes Machine Head (parmi les premiers à avoir porté des « rastas » dans le Metal) aux ridicules Anthrax, précurseurs des collaborations Metal-Rap (avec Public Enemy au début des années 1990), on en a entendu des larmes de crocodile couler… Et la moralisation qui va avec ! Scott Ian, guitariste juif d’Anthrax, aura remporté la palme ! "Je déteste ce genre de discours raciste, cette rhétorique inflammatoire. C'est dangereux peu importe le contexte. Je n'ai aucune tolérance pour ces gestes et discours" a-t-il déclaré avant de conseiller à Anselmo un moyen de se racheter : faire un don financier au Centre Simon Wiesenthal ! Et porter une kippa jusqu’à sa mort ai-je envie d’ajouter ! Un premier festival en Hollande a annulé la venue de Down et la région Pays de la Loire a retiré au Hellfest sa minable subvention (20.000 euros sur un total de 16 millions…) devant le courageux refus des organisateurs de retirer la formation d’Anselmo du programme.

Pas de quoi fouetter un chat pourtant… Le monde du Rock ne doit-il pas son (relatif) côté sulfureux aux provocs en tout genre qui ont toujours fait partie de son identité ? Quelle hypocrisie dans ce monde de la musique où le Rap sexiste et anti-Blancs est loué et promu alors que la moindre incartade d’un musicien blanc est sévèrement réprimée ! Phil Anselmo a toujours été habitué à avoir un comportement non-conforme et s’est fait remarquer depuis bientôt 25 ans par tous les excès possibles et imaginables (dont une overdose qui faillit lui faire passer l’arme à gauche).

Il était bourré. Il a un peu dérapé à cause du vin blanc s’est-il excusé en affirmant que ce n’était qu’une blague… Phil, à 47 ans, il serait temps de comprendre et d’agir de manière responsable car te voilà au centre d’une polémique où tu te retrouves seul contre tous et où tu mets en sérieuses difficultés ton groupe, Down, qui commence à voir ses prestations annulées à cause de ta « blague » précitée. Alors, il serait bon d’assumer un peu et de ne pas en rester à une simple provocation… car, au fond, on sait que tu es un bon gars ! Certainement pas le raciste fantasmé des médias mais quelqu’un qui a ouvert les yeux depuis longtemps sur certaines réalités et qui est fier d’être blanc comme Ice T est fier d’être noir…


Malgré son comportement de jeune chien fou et sa musique que je n’ai jamais vraiment appréciée, Phil Anselmo est l’une des rares « stars » du Métal qui impose un certain respect. Il est premièrement toujours resté « vrai » envers lui-même, ses goûts, ses amis, ses idées. Il a de la carrure, une vraie gueule et en impose sacrément à toutes les tapettes qui pleurent aujourd’hui dans les médias à son sujet… « Qui veut chercher des noises à Anselmo ? » déclarait l’une d’entre elles récemment, probablement plus habituée à la danse contemporaine qu’à la boxe que pratique l’ex-chanteur de Pantera. Celui-ci est d’ailleurs connu pour être fort en gueule et plusieurs de ses propos ont déjà fait réagir les bonnes consciences par le passé. Les accusations de racisme ne sont pas nouvelles… mais tout le monde oublie qu’Anselmo est né et vit encore en Louisiane, état américain où le mythe du vivrensemble a été égratigné depuis bien des années… Qui se souvient du cyclone Katrina et de ses conséquences à la Nouvelle-Orléans ? Quand cette ville parmi les plus diversifiées des Etats-Unis (60% de Noirs) fut plusieurs jours durant soumise aux pillages et aux viols dans un scénario digne de film post-apocalyptique ?

La communauté Metal me fait gerber car derrière tout ça, elle montre encore une fois que sa pseudo-rébellion n’est que pacotille et qu’elle est, dans sa majorité, complètement alignée sur le politiquement correct du système. Elle reproche à Anselmo de préférer les Blancs et d’avoir fait une mauvaise blague ? Fort bien ! Nous, on préfère Anselmo au Centre Simon Wiesenthal et on se satisfait qu’il existe encore des mecs qui osent. Même de manière maladroite.

Rüdiger / C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

 

Commentaires

Autant j'aime le métal, autant les métalleux gauchos me débectent ...

Écrit par : Florent H | 08/02/2016

Ton dernier paragraphe résume pourquoi, même si j'ai toujours les cheveux longs, je ne me considère plus metalleux. Les vrais hommes sont à chercher du côté du professeur Faurisson.

Écrit par : Borntogrowl | 08/02/2016

Toute la "rebellion" du rock en général n'est à mon avis qu'une rebellion de pacotille. Même si j'aime en écouter parfois, les messages véhiculés sont généralement très basiques et en conformité avec la pensée ambiante.

Écrit par : Cleomenes | 08/02/2016

Existe-t-il une communauté 'metal'?
Ou juste un public? Voire.. des publics?

Ne s'affichent politiquement corrects que ceux qui en vivent et veulent continuer d'en vivre.

Si on pouvait sonder le public amateur de métal, voire en le caractérisant selon le type de métal écouté / apprécié, le résultat serait certainement autre.

De toute façon, un média est là pour faire pression et faire écran avec l'opinion. Donc il ne relaye que la parole correspondant au but à atteindre.

M'enfin, comme disait mon grand-père, qui écoutait Maurice Chevalier, tout fout le camp!

Écrit par : Artza | 10/02/2016

Les commentaires sont fermés.