Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2016

Mais quel est le problème des « migrants » envers les femmes blanches?

viol-agression-448x293.jpg

Toute l’Europe parle et s’effraie –à raison- de l’ignoble chasse à la blanche qui s’est déroulée à Cologne dans la nuit de la Saint-Sylvestre. Si l’ampleur de cette chasse est inégalée, il faut noter qu’elle ne fut pas la seule. Bien d’autres cas de harcèlements ou d’agressions sexuelles ont été relevés en Allemagne (Stuttgart, Munich, Hambourg et Berlin notamment), en Suisse ou en Finlande lors de cette même nuit.

Et nous ne parlons que du nouvel an… N’oublions pas les milliers de cas que l’on recense dans tous les pays d’Europe depuis l’arrivée massive de ceux qu’on appelle bien pudiquement « migrants » ! Chaque jour, en Norvège, en Suède ou en France, des femmes se font agresser, brutaliser ou violer dans l’indifférence quasi totale des pouvoirs publics et des médias qui font tout pour étouffer ces affaires afin d’éviter les « amalgames ». Cette fois, c’en est trop et le système ne peut plus cacher l’évidence. Certains tomberont de haut. Tant mieux.

Qui sont les coupables ? Des Norvégiens ? Des Suédois ? Des Français ? Non, des « migrants » ou, devrais-je dire, la vague la plus récente d’immigration extra-européenne sur notre sol. A Cologne, les coupables ont de suite été identifiés comme « d'apparence arabe ou nord-africaine » mais on précise maintenant que la plus grosse partie d’entre eux était des Syriens. A Zurich, ce sont des « hommes à la peau sombre » qui ont œuvré tandis qu’en Finlande, on parle d’Irakiens…

Les précédentes vagues d’immigration ont déjà contribué et continuent à contribuer grandement à l’insécurité de nos femmes. Les Européennes n’ont pas attendu ces derniers mois pour vivre dans la peur. Rappelez-vous de ce rapport de la police d’Oslo de 2011 qui démontrait que 100% des viols commis entre 2005 et 2010 avaient comme coupables des étrangers. Rappelez-vous des tournantes dans les cités qui ont défrayé la chronique il y a quelques années. On pourrait multiplier les exemples… Qui est en cause ? Les Européens ou les non-Européens ? Les races existent-elles, oui ou non ? Vous répondrez à ces questions par vous-mêmes en considérant toutefois que plusieurs pays (comme la Norvège ou la Belgique) croient bon de donner des cours de respect de la femme aux clandestins fraîchement débarqués. Ceux-ci y apprennent que violer est interdit et que porter une jupe ne veut pas dire : « je suis une prostituée »…

Les « migrants », c’est un fait, sont en très grande majorité des hommes. Des hommes jeunes faut-il préciser. Ils arrivent en Europe sans familles et sans femmes. Voilà qui facilite déjà la chasse à la Blanche : ne pas être vu/contrôlé par sa (ou ses) femme(s), ses sœurs, sa mère, sa famille, sa communauté. L’Europe, c’est la sortie entre mecs ! Plus de contrôle social, rien. La liberté, la belle vie ! L’image de l’Occident où tout est permis ! Jouir sans entraves ! Finies les soi-disant traditions et tout le toutim, le migrant est venu ici profiter de la licence et il s’affranchit vite des anciens interdits. En témoigne parfaitement la consommation d’alcool qui est la sienne et qui a été fort remarquée à Cologne… Est-il musulman? Oui et non, comme nos racailles de cité quoi… A la mosquée le vendredi et aux putes le samedi. Son modèle ? Ces princes saoudiens du genre Majed ben Abdoullah ben Abdoulaziz Al-Saoud. Celui-ci mène « une vie complètement trash, à mille lieux des traditions islamiques saoudiennes particulièrement puritaines : il passerait en effet la plupart de son temps à se saouler et sniffer de la cocaïne, entouré de prostituées ». Complètement dépravé, sa grandeur a surtout été récemment inquiétée par les autorités de Californie pour « des actes sadiques sur ses employées féminines. » Comment justifie-t-il son comportement ? « Je suis un prince et je fais ce que je veux ! ». Vous l’aurez compris, le « migrant », c’est un peu la version pauvre d’un prince saoudien…

Pour le clandestin, l’équation est simple : Europe = terrain de jeu. Un policier allemand l’annonce clairement: lors de la nuit du nouvel an, les migrants « voulaient surtout commettre des agressions sexuelles ou, pour le dire de leur point de vue, s'amuser sexuellement ». Abu Osman, qui prend des cours de respect de la femme en Norvège, le dit lui-même : « les hommes sont faibles » et il est difficile de se contrôler. Le psychologue Per Isdal confirme que "de nombreux réfugiés viennent de cultures où il n'y a pas d'égalité hommes-femmes et où les femmes sont les propriétés des hommes." Horreur ! Ces « migrants » ne seraient-ils pas comme nous ?

En plus de dénigrer la femme, notre migrant est prisonnier du monde qu’il s’est créé. Pour lui, les Blanches sont des filles faciles. Elles se couvrent peu (seules les prostituées font ça dans son pays) et sont toutes des salopes, il l’a vu dans les multiples pornos qu’il a regardés sur son Iphone ! En plus, la Blanche, c’est tout à la fois un rêve d’élévation, une quête, une prise de guerre mais surtout une envie de salir et de se venger de ces Européens riches et jouisseurs qui ont asservi le monde et sont les alliés du grand méchant Satan américain ! On l’a incité à venir ici… il ne s’est pas fait prier ! Il veut venir en profiter lui aussi de ces créatures intrigantes qui vivent dans des pays où on ne risque pas grand-chose à les importuner. C’est gagnant-gagnant ! Y a qu’à se servir ! La police est impuissante et débordée… En plus, le système en place fait de lui, le clandestin, une victime qui peut tout se permettre sur un sol qui n’est pas le sien… Pourquoi bien se comporter ? C’est le monde libéral du 0 barrières qui s’ouvre à lui ! Il peut insulter, salir, détruire, violer, qui l’arrêtera ? Serait-ce ces Européens qu’il considérait (à raison ?) comme sans couilles mais qui se réveillent peu à peu maintenant qu’il s’en prend de manière si flagrante à ses femmes et à ses filles ?

Rüdiger / C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

Commentaires

Bonjour,

Le fait que d'avoir des jeunes hommes arrivant en Europe avec peu d'espoir d'y trouver un femme conduit à une recrudescence des viols est vrai.

Une autre hypothèse complémentaire serait de dire que la stratégie de l'Etat Islamique est de déclencher une guerre civile en Europe. L'Etat Islamique a introduit, d'après ses dires, des milliers de militants. Ces militants ont-ils tous pour objectif de faire des attentats ? Ou une stratégie assymétrique bien plus simple et plus efficace pour déclencher la guerre civile serait de leurs assigner comme objectif de violer les femmes blanches...

Je suis sur Paris et si vous voulez en discuter et d trouver des solutions pour ne pas tomber dans le piège n'hésitez pas à m'envoyer un courriel

Écrit par : Clément | 09/01/2016

Chronique toujours aussi excellente Rüdiger!

Écrit par : Celte enragé | 09/01/2016

Je vous remercie!

Écrit par : Rüdiger | 09/01/2016

Clement, je pense que l'Etat islamique n'a pas grand chose à voir avec cela. J'ai des souvenirs de certaines soirées qui commencent à dater où les problèmes étaient les mêmes. Ainsi, au premier de l'an de 2000, je me suis retrouvé dans une situation très compliquée: nous étions un groupe de jeunes composé de deux garçons et sept filles. Nous avions décidé d'aller voir le feu d'artifice à la Tour Eiffel. Nous avons dû repartir très vite. Des bandes de sauvages allogènes couraient dans tous les sens, agressant tout le monde et particulièrement les jeunes femmes... Je ne rentrent pas dans les détails. J'ai même des souvenirs du même tonneau qui remontent à la fin des années 80...

Écrit par : Celte enragé | 09/01/2016

La première chose qui me vient à l'esprit est que font les allemands et en particulier les hommes européens pour défendre leur concitoyennes ? La réponse terrible: rien. Ou pratiquement rien. Une partie sont homos, une autre toxicomane et une troisième des métrosexuels, élégants, intelligents, ouverts aux nouvelles technologies, aux droits de l'homme gentils avec leur compagnes, hommes aux foyers, etc...etc... Et en face qu'a-t-on ? Des hommes ayant eu une vie rude, fuyant ou combattu dans des guerres, n'ayant pas peur de se battre, dominateurs avec les femmes, etc...etc...Certes il existe encore parmi les européens et occidentaux des hommes, des vrais forts et courageux prêts à se battre , mais ils sont hélas une minorité.

Écrit par : Palador | 09/01/2016

Billet utile, Rüdiger. Cruellement utile.

Abstraction faite de la "typologie raciale" et donc des traits comportementaux que l'on peut sans peine - l'Histoire en témoigne - attribuer aux non-européens, il y a d'abord l'impunité. Et celle-ci est totale ! Pour les métèques non-européens ("migrants" ou non), la femme blanche n'est pas seulement une proie facile, c'est aussi un... "droit". La conquête - avec l'assentiment et le soutien des "autorités" - le permet. Après tout, qu'est-ce que l'Europe ? Sinon une stupide femelle choyée par quelques eunuques ! L'image que cette même Europe dégénérée renvoie a ces bédouins tenus en laisse par le puritanisme de l'islam est sans équivoque. L'Occident féminisé et, de facto, dévirilisé, est un lupanar à ciel ouvert. "Bienvenue" disaient-elles ! "Vous êtes ici chez vous" !

Mais tout cela n'est hélas pas nouveau. Comme le précise l'auteur du commentaire précédent, la femme blanche n'est guère plus qu'une chienne à prendre pour la majeure partie des jeunes non-européens nés et élevés dans le mépris pour "notre" modèle de civilisation. Pas d'interdit(s) lorsqu'il s'agit de mécréants décadents ! Notez bien que l'Occident consumériste et en...vé n'a que ce qu'il mérite ! Et je dois bien avouer partager ce mépris Car enfin, combien de jeunes femmes blanches pouvons nous croiser dans nos rues au bras de jeunes non-européens ? Le métissage généralisé, modèle de civilisation, est dans toutes les têtes. Celle des femmes en particulier.

L'Europe de la p....n mondialiste Merkel est un cauchemar pour la race blanche.

Écrit par : Aryosophe | 09/01/2016

Je ne cherche pas à défendre les immigrés en disant cela, mais quand vous parlez des "tournantes dans les cités qui ont défrayé la chronique il y a quelques années", la plupart des victimes sont elles-mêmes d'origines africaines ou maghrébines. J'en sais quelque chose, j'ai habité au Blanc-Mesnil.

Écrit par : Tchiiip | 09/01/2016

Vous exagérez un peu je pense.mais la réalité augmentent les violences (viol et autres)mais il faut toujours le condamné

Écrit par : paul Élisée | 09/01/2016

Ils considerent les femmes comme des chevres depuis des siecles. Nos dirigeants les laisse rentrer. Les européennes sont bien plus belles que leurs sacs poubelles. Voilà le resultat !

Écrit par : aline | 10/01/2016

Chasse aux blanches en Allemagne, autriche, ... et laxisme gouvernemental. Une europe criminelle.

Écrit par : estelle | 10/01/2016

Ah Houellebecque, ce genie de la litterature !
Extension du domaine de la lutte + soumission =
Quelle justesse de vue !

Écrit par : Ld | 10/01/2016

En tant que français d'origine algérienne et de surcroît musulman pratiquant, je crois être à l'abris de la condamnation de "raciste-fasciste-méchant" concernant mon jugement envers ces migrants.
Comme dit dans l'article, c'est ce sentiment de liberté d'action qui permet à ces frustrés du pénis de sauter sur la première blonde qui leur passe sous le nez. Open bar !

En tant que français je m'inquiète très sérieusement de ce qui adviendra dans les années à venir. L’absence totale de réaction de la population (pas seulement sur ce sujet) me sidère.
Je ne sais plus ce qui doit arriver pour voir une riposte concrète. On a atteint un tel niveau d’inaction que je me dis parfois que c'est déjà trop tard.
Même dans des pays complètement tordus comme l’Algérie, si un groupe de migrants, même arabo-musulman, aurait commis une pareille agression sur des femmes du pays, cela aurait fini en chasse à l'homme dans les rues avec descente de l'armée dans la foulée.

A l'Etat la haute finance apatride, aux enfants l'école de Peillon et Belkacem et à la populace le lumpenproletariat venu d'ailleurs.
On va tous en manger pleins la gueule...

Écrit par : Rachid | 11/01/2016

Votre commentaire est très lucide.

Écrit par : Gardien du phare | 11/01/2016

"En tant que français" écrit-il...

Qu'est-ce qui peut pousser un non-européen à commenter "lucidement" sur un blogue certifié "non conforme", c'est-à-dire "identitaire", "patriote" ou "nationaliste" ?

Je ne sais pas pour les animateurs de ce blogue mais pour les nationalistes radicaux - oui, ceux de la "vieille extrême-droite antisémite" (sic) - qu'un métèque non-européen puisse prétendre être "français" est une preuve de plus que quelque chose est irrémédiablement souillé dans ce pays. A communauté de destin, communauté de sang. On ne le répétera jamais assez !

"On va tous en manger plein la gueule" écrit-il brillamment...

S'il pensait à la communauté à laquelle il appartient, alors oui sans doute peut-on parler de prémonition voire de promesse. En tout cas nous y travaillons...

Écrit par : Aryosophe | 11/01/2016

Aryosophe vous avez entièrement raison. 100 fois raison! Néanmoins , il faut reconnaître (et c'est si rare dans sa communauté) que Rachid tient un discours bien plus en phase avec nos idées que celui de nombre de personnes de notre sang.
Il y a des exceptions en tout, et Rachid semble en être une. Il ne lui faudrait tout de même changer de nom et ne plus être musulman...
Fondamentalement, s'il fallait onserver en France quelques Rachid, cela ne me dérangerait pas si tous les autres métèques étaient réexpédiées définitivement.

Écrit par : Celte enragé | 11/01/2016

"Celte enragé",

Une exception ? Notez bien que je ne suis pas convaincu que "votre chance pour la France" soit réellement ce qu'il prétend être ! Mais si c'est bien le cas, ce que l'on appelle le "grand remplacement" ne se déploie manifestement pas seulement dans les rangs de la "servilité consumériste occidentale" (les contribuables/consommateurs "français" indifférenciés), elle s'opère également parmi ceux qui s'y oppose ! Un effet de la "réconciliation dite nationale" fantasmée par quelques uns, j'imagine...

Comprenez qu'il ne peut y avoir d'exception(s). La défense de notre identité n'est pas négociable et elle plus menacée que jamais par cette... toxine sémite. Sémite et non "musulmane" ! Si les bédouins qui défraient la chronique depuis plusieurs mois étaient, pour la plupart d'entre eux, chrétiens, bouddhistes ou "animistes", le problème demeurerait inchangé. Car le problème est RACIAL. Nous, nationalistes radicaux, avons choisi d'assurer le devenir de notre communauté de sang sur son propre sol. Celui de nos pères et de leurs pères avant eux.

Refusons de disparaitre. Défendons, par tous les moyens, notre singularité, nos spécificités, notre "logiciel" encore intact. C'est notre droit. C'est notre devoir.

Écrit par : Aryosophe | 13/01/2016

@Aryosophe : tout cela demeure théorique et doctrinal. Le réel est différent. Même le réel historique. Le problème est démographique, c'est une question de "nombre". Ce qui était minoritaire à une période (assimilation / métissage) s'est massifié. Nous avons déjà eu cette discussion, je trouve que vous êtes trop essentialiste et trop doctrinaire.

Écrit par : Gardien du phare | 13/01/2016

Aryosophe,
Encore une fois, sur le fonds, je partage totalement votre point de vue. Je ne crois pas à une quelconque "réconciliation nationale"; E&R ce n'est vraiment pas ma tasse... Et pour moi la race, c'est comme le graal pour les chrétiens, c'est sacré. La conscience de race a toujours été un état très affirmé chez moi depuis l'enfance. Mais lorsque je parle d'exception(désolé pour le "je" à tout bout de champs...), il s'agit d'appliquer (d'un point purement théorique évidemment) un principe de réalité. Elle ne peut s'appliquer à grande échelle puisque par nature elle est marginale.
Il y a dans l'histoire des exemples assez parlant (je mets les pieds dans le plat, au risque de faire bondir Clémence héhé; vous éviterez Clémence, si vous voulez bien le "reductio ad Hitlerum", ce serait trop simplificateur bien que lorsque l'on m'honore du titre de raciste, je précise très vite pour mettre à l'aise mon interlocuteur que je suis un NS convaincu et sincère...). Bon, on va atteindre le point Godwin et c'est de ma faute, je m'en excuse d'avance, mais aussi avec un tel sujet!!!
Donc, la veille de participer à cette discussion, je visionnais un documentaire sur Adolph Hitler passionnant (une trentaine d'épisodes grand public que je recommande à tous, même si la traduction laisse parfois à désirer https://www.youtube.com/watch?v=75M7wYG9qOs&list=PL0BRZ7TIpjDUBFtCVJD_Lv9l-dMFfxb2y) qui m'a certainement influencé lorsque j'ai lu le commentaire de Rachid, puis le vôtre.
S'il fut un régime dans l'Histoire dont l'un des piliers fut la défense de la race, c'est bien le troisième Reich national-socialiste. Dans ce petit doc, j'ai appris pêle-mêle, que 150000 soldats de sang juif se sont battus sous l'uniforme allemand pendant la seconde guerre mondiale, dont 2 maréchaux, 15 généraux, 8 lieutenants généraux et 5 major généraux, que 20 juifs obtiendront la plus haute distinction militaire: la croix de Chevalier et qu'Emile Maurice, ami personnel d'Hitler, son ancien chauffeur et garde du corps qui fut un des premiers membres du NSAPD et un des fondateurs de la SS fut déclaré "aryen émérite" par Hitler lorsque les ancêtres juifs de Maurice furent découverts et qu'il lui fut permis de rester dans la SS.
Conclusion, le régime qui a le plus exacerbé la défense de la race a souffert quelques exceptions aux principes sur lesquels il reposait. Je parle ici du troisième Reich pour l'exemple et pas comme d'un modèle; calmons tout de suite la joie d'un éventuel antifa de passage...

Enfin, en ce qui concerne la religion, je suis aussi bien d'accord avec vous Aryosophe- je ne comprends pas certains catholiques qui considèrent qu'à partir du moment où un allogène est catho cela ne pose plus de problème- seulement dans le cadre encore une fois de l'exception, il ne me semble pas envisageable de conserver une religion(musulmane) externe à la sphère européenne. Si vous avez l'esprit gaulois, vous allez me rétorquer que le christianisme est une religion du désert d'essence sémitique et je vous répondrai: " oui, je suis bien d'accord avec vous, mais c'est aussi un syncrétisme qui inclut des éléments du paganisme européen, que cette religion est un aboutissement typiquement européen et qu'elle fait partie de notre histoire et de notre culture. Qu'on le veuille ou non, on ne peut l'exclure de ce qui est "l'européanité"."
Je me sens plus proche du paganisme, mais encore une fois le principe de réalité, on ne peut totalement y échapper, même,.... même lorsque l'on est un révolutionnaire dans l'âme!

Écrit par : Celte enragé | 13/01/2016

Aryosophe,

J'ai beau chercher, mais la machine à remonter le temps reste introuvable. L'histoire a fait de moi un français. Bien ou mal, c'est un fait. Comme le fait que mon logiciel soit français à ceci près que je sois musulman (chose qui ne relève pas de la culture du pays certes)
J'ai beau avoir grandi en banlieue, je me suis toujours sentie français sans la moindre ambiguïté. En prenant de l'âge j'ai aussi compris le combat des nationalistes et/ou identitaires même si un certains nombre de discours me seront hostile sans que je puisse rien n'y faire.

Qu'est ce que je fous sur un site comme celui-ci !?
Pour quiconque souhaite développer sa culture politique ou historique, l'écrasante majorité des sites internet se trouvent être des trous noir de la pensée. Seuls les sites dit "d’extrême droite" dans le jargon bien pensant, proposent des analyses sérieuse et réellement intéressante.

Vôtre envie d'en finir avec certains groupes ethniques se heurtera à une chose, le Réel. Ceux qui ont vécus la guerre, la vraie, pas celle des claviers d'ordis ou du collage d'affiches savent être nuancé. Le réalisme est de mise. Des actions RADICALES et RÉALISTES doivent être mise en place.
Ce n'est pas l'armée de Saladin qui se dresse face à la France mais bien celle du mondialisme.

A mon échelle je travaille à ce qu'un maximum de gens apprennent à respecter ce pays. Voilà ma tache quotidienne de "français d'origine". Je ne vous demande pas de m'aimer, juste le respect. Si cela est au-delà de vos capacités, alors bon vent !

Écrit par : Rachid | 12/01/2016

mais celte enragé et Aryosophe vous vivez sur quelle planète ?

gênant d'en être encore à reprocher à quelqu'un son prénom et sa religion non ?

En même temps avec ces pseudonymes lourds de sens vous ne devez pas être gênés par grand chose.

Je suis tombée sur ce site un un peu limite / ringard en me disant que pour le bassesse des sujets abordés le ton étais un peu plus élaboré que les racistes arriérés de base mais bien sur il y en a toujours 2 - 3 qui trainent.

C'est étonnant parce que je vous imagine un peu vieux, un peu provinciaux, du genre à côtoyer 5 personnes maximum et à regarder la télé en pestant, mais pas aussi vulgaire que vous semblez l'être dans vos commentaires.

c'est la 1ère fois que je commente une publication, mais ça me fascine de plus en plus, quel que soit l'extreme revendiqué le nombres d'insanités balancées par les gens sous couvert d'anonymat et l'assurance de ne pas être réellement contredit.

Vous me préviendrez si traiter un arabe musulman d'arabe musulman ou si traiter un juif de sale juif à déjà amener l'un ou l'autre à se remettre en question et à retourner chez lui (?)

ça serait con que la solution pour évincer ce fléau soit aussi évidente et à la porté de n'importe quel plouc mais que les médias qui nous manipulent nous l'ai cacher depuis le début.

Écrit par : clemence | 12/01/2016

Vous êtes une femme. Vous devriez pourtant vous sentir visée par tout ce qu'il se passe en Europe... Vous auriez pu être à la place de ces pauvres filles. Ou votre soeur, ou une amie.

Afin de revenir dans le réel, je vous propose d'aller vous balader en pleine Jungle de Calais (en jupe ou non) pour vérifier si ce que nous disons est délire de "racistes arriérés de base". Vous en reviendriez bien changée!!

Et quant à "le bassesse des sujets abordés" (sic), que dire si ce n'est que vous êtes une sacrée autruche. Par stupidité ou lâcheté?

Écrit par : Rüdiger | 13/01/2016

Il semble évident que Clémence a de l'empathie à géométrie variable. Parler des viols et agressions sexuelles commis par les gentils réfugiés, c'est bas, c'est très bas. N'en parlons pas, tant pis pour les victimes; mieux vaut quelques viols plutôt que de courir le risque que le bon peuple fasse d'horribles amalgames.
Mais pour élever le niveau, peut-être que Clémence pourrait nous faire une petite rédaction sur l'apport inestimable de l'immigration afro-asiatique musulmane en Europe. Peut-être changerions-nous d'avis ensuite?
PS: je ne vous souhaite pas de devenir une victime de l'immigration, ce serait horrible pour vous; alors peut-être songeriez-vous que nous avions raison.... Quel cauchemar!

Écrit par : Celte enragé | 13/01/2016

Clémence? Houhou, il n'y a plus personne?

Écrit par : Celte enragé | 14/01/2016

Clémence, vous vivez sur quelle planète ?

Vous me préviendrez si traiter un raciste de raciste l'ait déjà amené à se remettre en question ?

Ce serait con si la solution pour évincer ce fléau soit aussi évidente et à la porté de n'importe quel ouvert-au-monde, mais les médias qui nous le répètent ne l'ont peut-être pas fait suffisamment.

PS : Désolé, c'était trop tentant.

Écrit par : Godomar | 12/01/2016

Clémence, vous dites:
"mais celte enragé et Aryosophe vous vivez sur quelle planète ? "
Déjà perce la suffisance et la vanité.

"gênant d'en être encore à reprocher à quelqu'un son prénom et sa religion non ? "
Selon moi, non, pas du tout, au contraire cela démontre la volonté, non pas d'intégration, mais d'assimilation à la nation française. Depuis le début de l'immigration en France à la fin du XIXe, l'assimilation a été la politique suivie et préconisée par l'état français. Ce n'est que depuis Mitterand qu'on s'en est détournée ne parlant plus que d'intégration qui ne fonctionne pas d'ailleurs. Par exemple auparavant les nouveaux-nés devaient obligatoirement adoptés un prénom issu du calendrier
officiel(chrétien...). Lorsqu'une personne de nomme Jean-Pierre Belkacem, cela ne fait pas le même effet que Mohammed Belkacem. Vous me direz, c'est un détail; je vous répondrai certainement mais cela montre un respect pour la culture du pays dans lequel on vit. Ceci dit pour être totalement clair, autant l'assimilation d'européens blancs ne me posent aucun problème, autant je suis un farouche partisan du communautarisme concernant les populations extra-européennes et clairement je suis pour l'interdiction du métissage. Mais il y a des exceptions comme Rachid par exemple.

"En même temps avec ces pseudonymes lourds de sens vous ne devez pas être gênés par grand chose."
Je ne vois pas le lien entre un pseudo "lourd de sens" (expliciter lourd de sens svp) et le fait de n'être gêné par rien. En tout cas, lorsque l'on pense à quelqu'un pas gêné par grand chose, c'est drôle, je ne pense pas à moi en premier lieu. Je vois plutôt des types agresser sexuellement des femmes ou des dealers ou encore des proxénètes, des hippies nus, des punks vomissant sur les trottoirs, des traders s'enrichissant sur le dos des pauvres, des racailles immigrées qui brûlent des voitures et caillaissent les pompiers, mais bref désolé je ne pense pas à moi car au contraire beaucoup de choses me gênent. Probablement pas les mêmes que vous...

"Je suis tombée sur ce site un un peu limite / ringard en me disant que pour le bassesse des sujets abordés le ton étais un peu plus élaboré que les racistes arriérés de base mais bien sur il y en a toujours 2 - 3 qui trainent."
Premièrement, si vous trouvez le site ringard, la politesse dont vous semblez assez avare, mériterait ou bien de ne rien dire sur ce point ou de passer votre chemin...
Me concernant (ainsi qu'Aryosophe) que de préjugés! On ne se connaît pas chère Clémence, alors un peu de tenu. Pourquoi parler d'arriéré ? Parce que je suis ethno-différencialiste (je n'apprécie pas beaucoup le terme de raciste qui est sujet à caution)? Mais cela est intemporel voyez-vous? Un blanc, un noir, un jaune il y a 1000 ans ou aujourd'hui restent un blanc, un noir, un jaune. Ça n'a rien de passéiste, c'est factuel. Alors, autant vous pouvez me dire que nous sommes en désaccord, autant je ne vous autorise pas à venir me donner des leçons sur mes idées. Je ne vais pas vous faire un topo sur les vôtres, je pense que cela ne vous plairait pas...
Enfin dernier point une idée peut-être ancienne, arriérée ou pas, ce n'est pas le problème, ce qui compte c'est de savoir si elle est bonne, juste.

"C'est étonnant parce que je vous imagine un peu vieux, un peu provinciaux, du genre à côtoyer 5 personnes maximum et à regarder la télé en pestant, mais pas aussi vulgaire que vous semblez l'être dans vos commentaires."
Et bien on peut dire que vous n'êtes pas gênée vous dans votre genre! On a tous plus ou moins des préjugés, mais enfin lorsque l'on est éduqué et respectueux des autres, on évite de les étaler. Mais il est évident que vous avez un peu de difficulté sur ce plan avec des personnes qui raisonnent autrement que vous.

"c'est la 1ère fois que je commente une publication, "
Mon petit doigt me dit que ce n'est pas la dernière...

"mais ça me fascine de plus en plus, quel que soit l'extreme revendiqué"
De quel extrême parlez- vous, du votre sans doute ? Et qu'est-ce qui est extrême? l

"e nombres d'insanités balancées par les gens sous couvert d'anonymat et l'assurance de ne pas être réellement contredit."
Insanités? L'insanité est le caractère de ce qui est déraisonnable et je trouve, ce qui est subjectif, que votre propos est le plus insane d'entre tous parmi ces commentaires.
Pour ce qui est de la contradiction, vous semblez là pour cela, non?

"Vous me préviendrez si traiter un arabe musulman d'arabe musulman ou si traiter un juif de sale juif à déjà amener l'un ou l'autre à se remettre en question et à retourner chez lui (?)"
Je trouve cette question "bizarre". Sans rentrer dans la critique même de son non-sens, à titre personnel, je ne demande pas à ce qu'un arabe musulman et/ou un juif "pas propre" se remettent en question. Je dirai au premier: " si tu souhaites rester musulman et vivre selon ta culture et ton identité arabe, va vivre en paix sur la terre de tes ancêtres."
Au second, je dirai:"va en Palestine régler tes histoires avec les arabes."
Bien entendu, étant trop policé, je n'oserai lui suggérer de prendre une douche ce qui pourrait être mal interprété.

"ça serait con que la solution pour évincer ce fléau soit aussi évidente et à la porté de n'importe quel plouc mais que les médias qui nous manipulent nous l'ai cacher depuis le début."
Insulter les gens (comme vous le faites vous-même), chère Clémence, n'a jamais été une solution qui ait démontré une réelle efficacité je pense...
Ayant un grand respect pour les paysans ( ou ploucs si on cherche l'injure) je serai contrarié et surpris que vous en soyez issue.

Votre dévoué celte enragé

Écrit par : Celte enragé | 12/01/2016

Je trouve que ce site ne fait pas la critique de la Franc-Maçonnerie (organisations juives ou/et kabbalistes).

Votre critique de la politique de la destruction des races et des peuples est fondée et le plan d'ensemble dans le quel s'inscrit cette politique ( le NOM) explicité.

Mais vous faites l'impasse sur les influences occultes qui ont conduit la Patrie (et pas que la nôtre, voyez l'Angleterre, la Hollande ou l'Allemagne entre autres) dans cette misère morale, spirituelle et matérielle généralisée.

Enfin, je me demande comment me regrouper avec d'autres sur un certain nombre de bases évoquées dans mon post (NB : mon mèl est faux en ces temps de grande liberté...)

Écrit par : lugan | 13/01/2016

Je serai plus explicite encore, ce qui nous ramènera au sujet de départ, concernant les femmes :

Toute forme de discrimination, qu’elle soit sociale ou culturelle, fondée sur le sexe, la race, la couleur de la peau, la condition sociale, la langue ou la religion, doit être rétablie, comme étant conforme au bien commun et à la Justice générale.

Ne pas le faire c'est laisser d'autres sexes, races, couleurs de la peau, conditions sociales, langues et religions, s'imposer contre l'ordre commun établi par nos Ancêtres, à leur profit et celui de leur descendance.

C'est le motif des répressions et des guerres justes : assigner chacun selon son mérite, sa faute ou son être biologique.

En ce début d'année probablement cataclysmique, les femmes blanches indo-européennes découvrent l'inanité de leur prétention égalitaire avec les hommes blancs indo-européens, prétention nihiliste poussée jusqu'à se prétendre égales des sémites musulmans ou juifs (qu'elles aillent en Israel pour voir...).

Prétention démentie au final : la Vérité finit toujours par revenir, et la peine infligée ici n'est que justice puisqu"il y a faute de leur part à savoir écouter les discours maçonniques de non discrimination (pour rappel, en Israel, il y a discriminations).

Écrit par : lugan | 13/01/2016

Gardien du phare,

Oui nous avons déjà eu cette discussion et, sans surprise, je ne partage toujours pas votre opinion. Alors, sans doute suis-je bien trop attaché aux idées pour "faire" de la politique (et donc donner des leçons de realpolitik) mais je vois mal comment un racialiste pourrait ne pas être essentialiste ! Pour paraphraser Sorel, il faut juger les mythes comme des moyens d'agir sur le présent... et donc sur le réel.

Une terre, un peuple.

Celte enragé,

Merci pour votre "démonstration". Cela fait désormais plus de 30 ans que je barbote dans le marais nationaliste avec mes convictions en guise de cartouchière. Pour quel(s) résultat(s) ? Beaucoup de coups, quelques condamnations et la certitude d'être dans le vrai. Vous connaissez la formule de Barrès, n'est-ce pas ? "Un nationaliste, c'est un Français qui a pris conscience de sa formation. Nationalisme est acceptation d'un déterminisme". Je ne sors pas de là. Plus maintenant. Vous êtres un "révolutionnaire" ? Je suis un "radical". Du latin radicalis, dérivé de radix, c'est-à-dire racine. S'il faut agir en profondeur, il faut également le faire avec la claire conscience de notre singularité. Et celle-ci est exclusive...

Salutations nationalistes paneuropéennes

Écrit par : Aryosophe | 13/01/2016

Salutations camarade!

Écrit par : Celte enragé | 14/01/2016

Le seul à avoir 100% raison ici c'est sans conteste (et prèsque comme d'habitude) Aryosophe. Droit dans ses bottes, intègre et réaliste. Jusqu'au bout. Les réconciliateurs sont un poison. Jamais un européen ne s'apellera Rachid!

Écrit par : KM | 14/01/2016

Oui, la-dessus nous sommes tous d'accord. Mais en admettant que Rachid change de nom, j'ai envie de dire qu'il ne pourrait toujours pas être considéré comme un européen, puisque c'est le sang qui détermine tout. Il est possible d'imaginer qu'une personne extérieure à une communauté raciale comme lui puisse intégrer et vivre dans celle-ci pour des raisons X ou Y. Mais en tout état de cause, il ne pourrait être ce qu'il n'est pas. Par la suite, au fil des générations ses descendants pourraient devenir pleinement européens. Il est néanmoins indispensable que cela se fasse à une échelle minime pour ne pas perdre notre bien le plus précieux: notre race! C'est pourquoi je parlais d'exception. Je sais mon propos peut sembler contradictoire, vouloir préserver le sang, tout en acceptant le métissage...
Mais c'est que si l'on se penche un peu sur la génétique moderne, on voit bien de toute façon qu'il y a eu des apports à des degrés très divers d'haplogroupes assez représentés au Moyen-Orient actuellement en Europe, en France . Cela est certes resté très minoritaire, le substrat français étant essentiellement proto-celtique ( en simplifiant beaucoup les choses car il serait préférable de parler régions par régions...), mais ça a bien existé et les descendants de ces personnes sont considérés comme de parfaits français aujourd'hui. On peut regretter cet état de fait, mais c'est ainsi. Maintenant si je devais parler en ne m'exprimant qu'avec idéal, je dirai, si nous étions 50 ans en arrière, qu'il faudrait faire le ménage et ne conserver que certains haplogroupes; bref renforcer le caractère européen. Mais aujourd'hui.... avec une telle invasion migratoire, on en est loin du ménage... Faudra se dépêcher parce que bientôt(quelques décennies) quasiment tout sera bon à mettre à la poubelle...

Écrit par : celte enragé | 14/01/2016

Je vous conseille de lire Laurent Ozon, il a une citation (que je vais citer de tête approximativement") : Ce qu'on a mis des années a gagner avec une petite cuillère on le reconquiers en une journée avec un tank. Si les armées blanches européennes s'unissent pour une Europe blanche pan-européenne, eh bien bye bye tous les allogènes.

Écrit par : KM | 14/01/2016

J'aime bien Ozon et je rêve de la remigration et de bien d'autres choses encore mais là, on en est loin. L'unité des blancs, je suis désolé mais je le perçois comme un merveilleux rêve. En fait, il y a plutôt de quoi être inquiet pour notre avenir. D'ailleurs, Ozon, il le dit lui-même dans ses réunions : ils nous restent dix ans devant nous pour rétablir les choses, ensuite la bascule démographique fera que de toute façon plus rien ne sera comme cela était depuis des millénaires. L'Europe changera définitivement et radicalement de visage.
Alors moi perso, je pense que ça pétera un jour mais pas forcément en notre faveur ( l'union c'est pas gagné), car ça pétera trop tard.

Écrit par : Celte enragé | 15/01/2016

Les commentaires sont fermés.