Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2015

[Revue de presse] Une nouvelle formule pour « Eléments »

[Revue de presse] Une nouvelle formule pour « Eléments »

photoelem74.jpgPlus de quarante ans après sa création, la revue « Eléments » entame une nouvelle étape. Mue tant sur la forme que sur le fond... Annoncé il y a quelques mois, la nouvelle formule d'« Eléments », avec ce numéro 157 (octobre-décembre 2015), se distingue déjà par un plus grand nombre de pages, l'utilisation de la couleur dans toutes les pages, une maquette plus lisible... Evolutions formelles que l'on ne peut que saluer. Certes « Eléments » reste « le magazine des idées », « pour la civilisation européenne ».

Ensuite, à noter le remplacement au bout de quatre décennies pour la rédaction de l'éditorial de Robert de Herte par... Alain de Benoist, qui dans l'édito de ce numéro indique qu'il vaut « mieux chercher à penser le monde de demain qu'à se lamenter sur celui qui s'efface ».

Si l'on retrouve des rubriques habituelles comme « Cartouches » au début du magazine, le billet de Xavier Eman ou l'éphéméride, cette nouvelle formule d'« Eléments » comporte plusieurs entretiens, de durée assez longue, une tonalité plus politique avec un ton parfois polémique, ainsi que pour la seule et unique fois une analyse d'Emmanuel Ratier (en l'espèce les French Young Leaders, structure qui explique l'atlantisme de nos gouvernants et des médias).

Souhaitant augmenter sa diffusion, « Eléments » semble vouloir se faire connaître par de nouveaux lecteurs qui ne connaissent ni ses rédacteurs ni les idées qu'elle professe depuis longtemps. En tout cas, c'est comme cela que l'on pourrait justifier les nombreuses pages d'auto-promotion qui émaillent ce numéro. Auto-promotions qui constituent même une part importante de ce numéro.

Pour assurer sa promotion, ce numéro d'« Eléments » comporte deux entretiens avec des personnalités : Michel Onfray et Patrick Buisson. L'entretien avec Michel Onfray a même les honneurs de la Une. Entretien certes intéressant mais on aurait plus de questions quant à « Cosmos » et à la dimension spirituelle de ce livre d'Onfray, attente somme tout logique pour une revue qui a fait beaucoup pour la (re)découverte du paganisme européen...

Mais surtout, à nos yeux, c'est l'entretien avec Buisson, qui aurait mérité la Une ainsi que le dossier auquel cet entretien se rattache : « La droite face au poison libéral ». Dossier qui recèle nombre d'articles intéressants comme l'entretien avec Hervé Juvin, mais qui semble toujours vouloir montrer qu'« Eléments » n'est pas de droite, bien que la revue s'attaque régulièrement au progressisme... S'il faut bien entendu revoir complètement les catégories de droite et de gauche, pour autant vouloir faire d'une droite réduite au libéralisme et au culte de l'argent un ennemi prioritaire a vite un côté lassant, car cela obère une part importante d'une droite qui ne l'est pas... Enfin, un article est parfaitement dispensable dans ce dossier, celui à charge contre « Valeurs actuelles » qui semble être une sorte de revanche d'une partie de la rédaction d'« Eléments » contre une revue qui, à une époque, avait accueilli ses plumes...

Souhaitons tous nos vœux de réussite à cette revue qui a fourni de nombreuses munitions intellectuelles que nous utilisons encore.

Arnaud/C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

Commentaires

Robert de Herte c'était un pseudo de Alain de Benoist de toute façon, donc ça reste la même personne. C'est pas très clair dans le texte ci-dessus.

Écrit par : Franck | 12/11/2015

Vous vouliez dire "avait accueilli ses plumes", non? Parce que sinon ça n'a pas beaucoup de sens.

Écrit par : Popol | 12/11/2015

Les commentaires sont fermés.