Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2015

Réédition du classique de Lucien Rebatet: "Les Décombres"

rebatet.jpg

Note du C.N.C.

On se réjouit de voir ce classique enfin réédité dans sa version intégrale. Le voir accompagné de l'habituel "appareil critique" destiné à atténuer la véracité des idées qui y sont exposées nous plaît nettement moins mais, que voulez-vous?, il fallait montrer patte blanche aux antifascistes hystériques de l'édition (et permettre à quelques historiens du système de faire parler d'eux).

Le C.N.C. a déjà chroniqué plusieurs ouvrages de Lucien Rebatet:

-Mémoires d'un fasciste (1941-1947)

-Dialogue de vaincus (avec P.-A. Cousteau)

-Je suis partout (anthologie 1932-1944)

 

Présentation de l'éditeur:

"Lucien Rebatet est l'auteur d'un livre maudit qui fut le best-seller de l'Occupation : Les Décombres, livre qui lui a valu, entre autres raisons, d'être condamné à mort en 1946 avant qu'il voie sa peine commuée en détention à perpétuité. Ce texte est réédité dans son intégralité pour la première fois depuis 1942, après avoir reparu dans les années 1970 amputé de ses chapitres les plus délirants, notamment celui intitulé “ Le ghetto ”. Pour la première fois aussi, alors que l'ouvrage est en libre accès sur le Net, il est accompagné d'un appareil critique conséquent, qui permet de le lire en connaissance de cause, de le resituer dans le climat de l'époque, avec ses outrances, ses haines et ses préjugés dont Rebatet fut l'un des plus véhéments porte-parole. Annoté par l'une des meilleures spécialistes de l'Occupation, Bénédicte Vergez-Chaignon, ce livre, empreint d'un antisémitisme viscéral et obsessionnel, apparaît aujourd'hui comme un document historique édifiant sur l'état d'esprit, les phobies et les dérives de toute une génération d'intellectuels se réclamant du fascisme. L'auteur n'étant pas dénué de talent d'écriture, comme l'ont prouvé ses romans, notamment Les Deux Étendards, publiés par la NRF, et son Histoire de la musique, qui figure au catalogue “ Bouquins ”, Les Décombres constituent également une œuvre littéraire à part entière, reconnue comme telle, y compris par ses détracteurs les plus résolus. Ce Dossier ne manquera pas de susciter réactions et commentaires quant à l'opportunité de sa publication. Pascal Ory, qui a soutenu dès l'origine l'idée d'une réédition intégrale, mais encadrée et commentée, fournit dans une préface très éclairante les explications qui la justifient aujourd'hui.
À paraître le 15 octobre 2015."

 

Les commentaires sont fermés.