Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2015

Le désaveu des Français pour le système : un fantasme

Selon moi, on accorde beaucoup trop de crédit à l’idée qui voudrait que les Français commencent à changer en profondeur leur vision de la politique et du système. Une évolution existe certes et on ne peut la nier. Les marqueurs en sont le vote FN ou le rejet de l’immigration mais il faut garder à l’esprit que notre époque se caractérise avant tout par la stupidité et la duplicité de nos contemporains, ce qui doit amener à la prudence. Face à une lobotomisation générale et fortement ancrée, les signes d’un grand réveil des Français me paraissent bien minces en comparaison des dangers qui pèsent sur nous.

La foi dans les hommes politiques se porte ainsi mieux dans notre pays qu’on ne le croirait. Beaucoup de Français ont beau en avoir marre, être pessimistes, craindre l’avenir, traiter les politiciens de pourris, un bout d’eux veut encore croire dans le système et sa perpétuation en « mieux » dans un futur proche. Chez certaines catégories de la population, cette croyance prend presque des airs religieux. Une fois qu’on célèbre un saint, c’est pour l’éternité ! Cela explique sans doute la popularité d’un certain nombre de tristes personnages que tout individu normalement constitué souhaiterait mettre en prison si ce n’est au pilori ou à l’échafaud. Malgré des tendances actuelles et réelles démontrant que les Français changent, une partie non négligeable d’entre eux ne sait pourtant pas imaginer autre chose que ce qu’ils connaissent ; ils retombent, en conséquence, inévitablement dans les mêmes pièges (« La politique doit se faire dans le cadre de la République » ou inepties du genre). Le lavage des cerveaux a été profond et, bien qu’il soit de plus en plus combattu par l’information libre, une bonne partie de la population reste très marquée par les médias et son addiction à la télévision. Cela est particulièrement vrai chez les « seniors », invariable soutien au système en place. C’est bien moins le cas chez les jeunes comme le rappelle Julien Langella dans son livre La jeunesse au pouvoir, que j’ai chroniqué il y a peu en ces pages (ici). Voilà déjà une touche positive dans un tableau général qui l’est moins que ce que beaucoup de dissidents pensent.  

Certains tristes sires dont les talents ou le parcours ont été mythifiés conservent un taux d’estime respectable chez nos concitoyens. Voyez par exemple les Cohn-Bendit ou DSK qui malgré les critiques qu’on entend formuler à leur égard restent plus populaires voire soutenus qu’on ne le penserait (idem pour les Fabius, Sarkozy ou Chirac). Malgré tout ce qu’ils représentent, malgré tout ce qu’ils ont fait, une bonne partie des Français ne les détestent toujours pas. Faites le test autour de vous et tirez-en les conclusions qui s’imposent. On se dira contre leurs idées mais, tout de même, « DSK est un économiste réputé, il a été au FMI »… Il ne peut donc être condamné qu’avec la mollesse qui caractérise notre époque… et de telles « condamnations » valent, pour moi, acceptation tacite du système et de son emprise. Cherchons en priorité les points communs entre les deux figures citées plus haut, bien représentatives de la soi-disant gauche française et de l’oligarchie en place. N’importe quel propriétaire d’un cerveau devrait se défier d’eux, une fois considérés les faits suivants : une origine juive qui les attache avant tout aux leurs et à Israël , ce qui est bien normal mais pas vraiment propice à nos intérêts ; une haine viscérale de notre pays qu’ils disent servir pour mieux le transformer, le nier et le détruire dans sa substance ; un attachement messianique aux droits de l’homme (surtout non-européen), à la mondialisation et à l’uniformisation raciale, culturelle et sociétale ; une volonté implacable vis-à-vis de ce qu’ils considèrent être leurs « missions »; enfin, une sexualité complètement déviante, et c’est peu dire si l’on prend l’exemple de Cohn-Bendit le pédophile… qui est loin d’être un cas isolé dans ces milieux.

Un scandale vient encore d’éclater en Allemagne où les Verts de là-bas, les Grünen, ont soutenu et toléré pendant des années la pédophilie et comptaient parmi leurs membres des criminels sexuels notoires. Dany le Rouge, qui a acquis facilement, comme tout le monde, la nationalité « française » il y a deux mois, faisait partie lui aussi des Grünen et ne s’est pas privé pour profiter des enfants quand il le pouvait... Cela ne l’a pas empêché de mener sa carrière politique avec succès et d’obtenir les votes de millions de connards (près de 17% aux européennes de 2009 pour Europe Ecologie). Parlez un peu autour de vous de « Con-bandit » comme disait JMLP, vous constaterez que peu de gens vont le vouer aux gémonies…

dany-dsk-284369-jpg_170989.JPG

Ouf ! Du côté de DSK, c’est plutôt les femmes : blanches, noires, grosses, maigres, putes, avocates, journalistes ou femmes de ménage, il ne fait pas de discrimination mais est connu pour être très insistant car on ne refuse rien à un homme de sa trempe ! DSK symbolise l’hyper-classe mondialisto-libérale dans ce qu’elle a de pire. Celle qui contrôle les Etats, les institutions mondiales, les banques et les grandes entreprises ; celle qui est au-dessus des lois et qui s’en sort toujours, quoi qu’elle fasse ; celle qui décide pour vous et vous transforme en esclaves. Croyez-le ou non, DSK revient sur le devant de la scène comme si de rien n’était, certes un peu affaibli par 4 ans d’affaires judiciaires mais avec la pêche quand même ! Tous les journaux reparlent de lui et doivent jouer une partition déjà prévue de longue date avec sondages et articles à la clé. Nous préparent-ils le retour triomphal de l’ancien mari d’Anne Sinclair ? Celui-ci a beau déclarer en avoir fini avec la politique, on sait que l’on peut s’attendre à tout avec ce genre de personnages, faux-jetons et manipulateurs de première catégorie… Quoi qu’il en soit, il est le deuxième candidat de gauche préféré par les Français pour 2017 selon un récent sondage à prendre avec des pincettes certes mais qui doit avoir quelques onces de véracité. Souvenez-vous de quelle aura il bénéficiait il y a 5 ans ! On le voyait déjà président de la république en 2012 et tout allait devenir merveilleux sous sa gouvernance éclairée… Vérifiez chez vos collègues de bureau, chez les gauchistes de votre entourage, rien n’a réellement changé! Ce sont des religieux qui ne remettent jamais en cause leurs croyances de bisounours et voueront un culte éternel à la sacro-sainte démocratie et aux divinités encensées par les médias, surtout si elles ont un petit côté non-conventionnel. Comme DSK quoi… Lisez plutôt (je souligne):

« "Les données concernant Dominique Strauss-Kahn sont particulièrement inattendues", note le politologue François Miquet-Marty […] Selon ce dernier, DSK a pour atouts "une dimension "hors système", notamment à la faveur des procès en justice; à l'opposé l'image d'une "compétence" confortée cette fois au cœur du "système'", ainsi qu'"une détermination, une force perçues". Ainsi, DSK apparaît comme le candidat compétent pour lutter contre le chômage, avec une meilleure image chez les ouvriers (40% d'opinions favorables) que les autres candidats étiquetés à gauche. » (source)

Cette analyse à la con, eh bien, je suis certain que bien des Français la partagent. Malheureusement. Les gens sont arrivés à un tel niveau de bêtise aujourd’hui, leur ignorance et leur crédulité sont telles qu’on peut y croire. Oui ! Les Français aiment qu’on leur la mette depuis des décennies, pourquoi cela changerait-il ? Parce qu’on obtient 25% de votes FN ? Qui sont, je vous le rappelle, de simples votes, rien de plus, pas des promesses de rébellion. Alors que notre pays se meurt et est envahi par 12 à 15 millions de non-Blancs, nous, on met 25% de votes FN sur la balance. Oui, on peut être confiants ! Haut les cœurs ! D’autant qu’au FN, on écoute du Rap, on salue la mémoire de l’ordure qu’était Charles Pasqua et on soutient les médias contre ses propres membres (affaire Gollnisch du 1er mai)… Difficile voire crétin d’espérer d’un tel parti le salut de la France... Prenons-le pour ce qu’il est : un outil d’évaluation du ras-le-bol des Français face à un certain nombre de questions et c’est tout. En fait, il représente à merveille le Français de base qui rejette à raison l’immigration, vote FN mais se gave de télévision et écoute du rap où lui, ses enfants et son peuple sont raillés et humiliés. Que doit-on en conclure ? Que le rejet du système actuel est loin d’être une évidence pour la majeure partie de la population qui n’aspire, en réalité, qu’à la tranquillité (raison de son rejet de l’immigration) et à rien d’autre. Elle n’a que faire de nos vertus, de nos idéaux, de nos élans révolutionnaires. Elle veut consommer et partir en vacances. Elle préfère écouter les médias « qui mentent tout le temps » mais qui sont suivis quand même… Le taux d’abstention montre surtout la paresse d’un peuple qui n’a d’avis sur rien hormis ses petits problèmes quotidiens et ne peut être pris comme un signe solide de rejet du système, comme on l’entend trop souvent. Les gens s’en foutent et ne comprennent rien à une politique qu’ils ont délaissée (l’oligarchie a d’ailleurs tout fait pour les en dégouter et les en séparer mais c’est un autre sujet).

tv-lobotomie.jpg

Soyons lucides, les Français restent globalement enfermés dans leurs habitudes et ont peur du changement, voilà pourquoi le système UMPS perdure encore malgré la présence d’un FN de moins en moins dangereux pour lui (l’a-t-il été un jour ?). Sarkozy n’a pas eu trop de mal à revenir sur le devant de la scène, si ? Moi, j’entendais après son quinquennat des discours du genre : « il nous a bernés », « on ne se fera plus avoir » etc. Or, je constate juste qu’il n’en est rien et que tout a été, de nouveau, oublié sauf dans de rares cas… La vérité est que la grande majorité de nos compatriotes reste très attachée au système, la masse voulant la même chose en enlevant les immigrés et en ayant un pouvoir d’achat supérieur, c’est tout. Le reste, la structure même de la société libérale et hédoniste, est finalement très peu remis en question. Les Français veulent retrouver les 30 glorieuses, un point, c’est tout. Ils ne veulent pas de révolution ou ne serait-ce que d’un réel changement. Arrêtons donc de fantasmer et revenons sur terre. Parlez autour de vous, à des gens venant de milieux diversifiés et vous verrez le résultat ! « Les gens en ont marre »… Mais bien sûr! Comme à Calais où la population est bien apathique, très loin de l’esprit Charles Martel… Avec un ras-le-bol de cette force, l'oligarchie peut dormir tranquille.

Heureusement, je pense qu’une partie du peuple commence à se poser, peu à peu, quelques bonnes questions. Espérons qu’elle y trouve assez vite des réponses car les murailles sont prêtes à s’effondrer…  J’en veux pour preuve ce sondage indiquant que près de deux tiers des Français déclarent ne pas être touchés quand la classe politique et celle aux affaires en priorité, emploie les termes « République » et « valeurs républicaines » dans leurs discours. « Ces termes ont été trop utilisés et ont perdu leur force et leur sens ». Leur sens, pas sûr… L’objectif principal se cachant derrière ces mots a toujours été de détruire la France réelle, ce qui est toujours le cas en 2015, plus que jamais d’ailleurs. Qu’on en prenne déjà un peu conscience est un premier pas. Il reste tout un dur chemin à parcourir. Et le temps passe vite. Et l’histoire n’attend pas les trainards. A moins d’évènements exceptionnels, les Français ne risquent pas de sortir de leur léthargie et continueront à subir et à accepter, comme ils en ont l’habitude.

Rüdiger / C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source

Commentaires

https://www.youtube.com/watch?v=C2fm7Unf9r8

Skalmjøld!!!!

Écrit par : Ragnar | 09/07/2015

"J'ai toujours su et compris que les cons sont la majorité, que c'est donc bien forcé qu'ils gagnent !"

Céline, Bagatelles

Écrit par : Olivier | 10/07/2015

J'ai bien peur que Rüdiger ait raison...
Soyons lucides jusqu'au bout.

Écrit par : Carine | 10/07/2015

Ils en sont même à désavouer, voire dénoncer, la révolution d'un peuple européen en combat armé pour son indépendance...

Écrit par : Carine | 10/07/2015

Les commentaires sont fermés.