Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2015

Chronique d'album: In Ketten (Absurd) "Live at JVA Ichtershausen 1995"

inketten.jpg

In Ketten (Absurd) "Live at JVA Ichtershausen 1995"

(Schwarzburg Produktionen, 2015)

Thuringe, 1995. Les trois jeunes membres d’un groupe encore obscur, Absurd, sont incarcérés pour le meurtre d’un adolescent de leur lycée qu’ils ont étranglé dans une cabane… Les raisons ? Un chantage à la dénonciation mené par la victime... dont la pierre tombale ornera la pochette de la légendaire démo Thuringian Pagan Madness, sortie la même année ! La légende d’Absurd commençait et rappelle une fois de plus combien les actions illégales ont permis à bien des groupes de se bâtir une réputation des plus solides dans ce microcosme qu’était encore le milieu du Black Métal à l’époque. Pensez à Mayhem, Burzum, Emperor ou encore Dissection.

Incarcérés jusqu’en 1998, JFN et ses deux compagnons continuèrent un temps leurs activités musicales en prison sous le nom In Ketten (en chaînes) et y enregistrèrent même quelques morceaux. En témoigne ce live d’à peine une demi-heure qui constitue un véritable document sur cette formation incontournable du Black Métal idéologique. Enfin… classée Black Métal par défaut car nous avons affaire ici au premier line-up d’Absurd, celui qui sortit ces classiques que sont les albums Facta Loquuntur (1996) et Asgardsrei (1999). Le moins qu’on puisse dire, c’est que nous sommes très loin du Black Métal orthodoxe ou de ce qu’a fait le groupe plus récemment (voir ici pour la chronique de leur dernier EP). Si l’influence Black Métal est indéniable dans le son et dans certains éléments variables selon les compositions, la base de la musique reste un mélange entre le Métal épique et le punk/oï version garage, le tout baignant dans une atmosphère froide et mélancolique. Un style inimitable qui ne survivra pas au nouveau line-up que présentera Absurd à partir de 2000, les membres originaux ne faisant dès lors plus partie du groupe.


Les huit titres enregistrés à la prison JVA Ichtershausen ont été remasterisés pour l’occasion et offrent à l’auditeur un bien meilleur son que ce qu’on aurait pu imaginer, rendant le tout très agréable à l’écoute. Mêlant trois chansons originales (deux d’Absurd : « Verlassen » et « Mourning Soul » et une restée inédite par la suite bien qu'excellente: « Ein letzer kuss ») à cinq reprises retravaillées à la sauce Absurd (les reprises sont de Ultima Thule, Endstufe et Misfits ; bien loin du Black Métal tout cela…), ce Live at JVA Ichtershausen 1995 est un enregistrement historique qui satisfera tous les amateurs d’Absurd. Il permettra également aux novices de se plonger dans l’univers de ce groupe unique qui deviendra par la suite, avec Burzum et Graveland, le meneur des idées pro-européennes et politiquement incorrectes au sein du Black Métal.

Rüdiger / C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

 

Les commentaires sont fermés.