Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2015

Chloé, Aurélie : victimes du laxisme, de l’incompétence et de l’indifférence

Aurelie-Chatelain-est-la-victime-collaterale-de-l-attentat-dejoue-a-Villejuif_exact1024x768_l.jpg

En une semaine, deux Nordistes auront fait les grands titres : le petite Chloé, 9 ans, originaire de Calais et Aurélie Châtelain, 32 ans, de Caudry. Une petite fille et une jeune femme qui, normalement, n’auraient pas dû mourir. Certes, on ne peut pas tout prévoir et des faits similaires auront toujours lieu. Oui, mais…

On peut considérer que leur mort est le fruit d’un malheureux hasard, qu’elles se trouvaient toutes les deux au mauvais endroit au mauvais moment, que ça aurait pu arriver à d’autres. Effectivement, mais que cela change-t-il ? Dans les deux cas, rien ne les prédisposait à mourir de la sorte. C’était sans compter les mauvaises rencontres qui sont si fréquentes dans notre société actuelle, où les criminels en tout genre (et de toutes origines) sont légions dans nos rues, libres et nullement effrayés par la justice et les forces de l’ordre. Chloé a été tuée par un récidiviste polonais qui était interdit de territoire français depuis 2004 ! Il était pourtant en France tranquilou (merci Schengen) et bien libre ! Condamné deux fois, il avait bénéficié deux fois, comme c’est devenu la norme, de remises de peine. Si sa seconde peine avait été effectuée jusqu’à son terme, il serait encore en prison à l’heure où vous lisez ces lignes. Chloé, elle, serait vivante... Elle ne l’est plus, victime du laxisme judiciaire qui sévit en France et de l’idéologie libérale sans-frontières. Aurélie Châtelain a été assassinée par Sid Ahmed Ghlam, 24 ans, d’origine algérienne, présent en France grâce au regroupement familial (et qui étudiait ici grâce à l'argent de vos impôts). Elle est donc victime elle aussi des politiques d’immigration sauvage qui contribuent tellement à défigurer notre pays. Mais pas seulement. On apprend que cet individu était un islamiste radical qui aurait préparé un attentat dans une église de Créteil. Je cite ici le parisien.fr : « Connu des agents antiterroristes de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), l'étudiant faisait l'objet d'une fiche « S » (pour « sûreté de l'État ») qui avait été diffusée, a précisé Bernard Cazeneuve. «L'individu avait été signalé aux services de police comme ayant des velléités de départ en Syrie», selon lui. Des vérifications ont été effectuées en 2014 et en 2015, a ajouté mercredi matin le ministre de l'Intérieur, «sans révéler d'éléments susceptibles de justifier l'ouverture d'une enquête judiciaire». Selon France Info, il aurait réussi à se rendre en Turquie et en revenir sans difficulté. » Tiens donc… Soi-disant signalé et surveillé, cet étudiant en informatique était néanmoins suffisamment tranquilou pour stocker dans sa chambre parisienne du Crous un véritable arsenal : « trois armes automatiques, une arme de poing, des gilets pare-balles, des téléphones portables, un ordinateur ou encore des gyrophares qui accompagnent une sorte de plan minuté de plusieurs commissariats parisiens ». Les inévitables «documents en langue arabe sur Al Quaida et l'Etat islamique» ont également été retrouvés chez lui. On comprend qu’Aurélie est aussi la victime de l’incompétence de l’Etat français et de ses services de renseignement, bien plus occupés à surveiller les Français mal-pensants qu’à traquer les terroristes. Cazeneuve, cyniquement, se félicite d’avoir déjoué un attentat et ose dire que «La DGSI a fait tout ce qu'elle [devait] faire». Non monsieur, Sid Ahmed Ghlam "a été intercepté par hasard" (suite au meurtre d'Aurélie) et n’aurait donc jamais été appréhendé s’il n’avait pas tué la malheureuse pour lui voler sa voiture vu que, selon vous, la DGSI avait « procédé à toutes les vérifications qui devaient être faites » sur cet individu fiché dont la tranquillité semblait totale.

chloe.jpeg.jpg

La mort de Chloé et celle d’Aurélie prouvent que plus personne n’est à l’abri en France, surtout dans des zones telles que Calais ou la région parisienne. On comprend également que les innocents (femmes et enfants) sont parmi les premières victimes potentielles de tout ce que cette époque malade a engendré. L’Etat pourri jusqu’à la moelle est incompétent à tous les niveaux et est complètement incapable de protéger les Français à cause de l’idéologie qui est la sienne et de son mépris envers le peuple. Il aurait pourtant les moyens techniques de le protéger ce peuple mais, comme je le rappelais dans un récent article, le système ne protège que les siens et est indifférent à votre sort.

Rüdiger / C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

Les commentaires sont fermés.