Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2015

Entrevue du C.N.C. #14: Konstantinos d'Aube Dorée

    Entrevue du C.N.C. #14: Konstantinos d'Aube Dorée.

     Les dernières élections grecques et l’avènement du parti de gauche "radicale" Syriza occasionnèrent un micro-psychodrame parmi les instances dirigeantes Européennes et bancaires. Acteur majeur de la vie politique de la Grèce, Aube Dorée, malgré les persécutions, persiste et signe en devenant le troisième parti du pays. Une entrevue avec Konstantinos Boviatsos, assistant euro-député d'Aube Dorée, s'imposait.

10958900_1529176680705394_1536174496_o.jpg

Bonjour Konstantinos et merci d’accorder un peu de ton temps pour répondre aux questions du CNC. Tout d’abord pourrais-tu faire le point sur la situation grecque, ainsi que sur la situation d’Aube Dorée ?

Konstantinos : La situation en Grèce ces 6 derniers mois a vraiment empiré, et cela à cause des traîtres du centre droit. Les salaires dégringolent, le chômage chez les jeunes a grimpé jusqu'à 60%, mais le pire c’est que mon peuple n'a plus ni le sourire ni l'espoir. Malheureusement, le financement public est bloqué et pour les élections c'était un vrai problème. Malgré cela nous avons obtenus 6.3% des voix ainsi que 17 députés. On ne lâche rien, pour le moment nous attendons le faux pas de la gauche! Ce qui comptait pour nous c'était de faire réélire nos camarades incarcérés.

2)     Lors des élections législatives du Dimanche 25 Janvier, le parti Syriza, et son leader Alexis Tsipras, sont sortis vainqueur du scrutin, bien qu’ils n’aient pu atteindre la majorité absolue au parlement. Certain dirigeants Européens ont exprimé leur inquiétude quant à la victoire de Syriza, d’autres se sont réjouis à l’image de la présidente du Front National. Selon toi, et au vus de l’idéologie de ce parti, à quoi faut-il s’attendre concrètement quant à la future politique gouvernementale de Syriza ?

Konstantinos : La troïka a eu peur de Tsipras car ils croyaient qu’avec leur arrivée au pouvoir la Grèce serait sortie de l'U.E. Il est fort regrettable de voir le comportement de Marine Le Pen durant ces élections, elle n'a pas véhiculé une bonne image d'elle, pire encore, elle a trahi l'histoire de son parti ainsi que l'œuvre politique de son père. Son objectif est de devenir présidente de la France. Je comprends son attitude, ce qui compte pour elle c'est de gagner des votes. Mais il y a des limites à tout. Elle n'a pas caché son soutien à Tsipras, tant pis. Nous allons voir ce que le futur nous réserve! Madame Le Pen n'a pas compris que la seule force nationale en Grèce c'est nous l'Aube Dorée!

3)     J’imagine qu’à l’instar de nombreux camarades, le soutien à Syriza apporté par des cadres du Front National a dû te surprendre. A l’évidence certains eurosceptiques, peut-être sous couvert d’enjeux stratégiques, perçoivent cette victoire comme un message fort envoyé à l’Union Européenne ou comme un moyen de déstabiliser cette dernière. Que penses-tu de cette stratégie et de ses conséquences pour le peuple grec ?

Konstantinos : Tsipras veut montrer au peuple qu'il apportera du changement et des solutions. Une chose est sûre, c'est qu'il n'est pas mieux que la droite, cette même droite qui a porté mon pays à la dérive. Le F.N doit comprendre que Tsipras est un pantin manipulé par les oligarchies. Il se bat pour une Europe à "l'américaine", sans frontières, favorable à  l'immigration, favorable au mariage gay... en bref il parle de tout sans se soucier des vrais problèmes de la Grèce, comme la question délicate de la Macédoine, de la Turquie ou de l'Albanie. Les 3/4 des députés du parti sont contre le service militaire, ils sont contre la discipline et l'ordre...en deux mots ils sont de gauche!

4)    On entend souvent dire que la politique est faite de compromis. Syriza n’échappe pas à la règle et c’est ainsi que le parti d’Alexis Tsipras va former un gouvernement de coalition avec l'appui du parti des Grecs Indépendants. Ce parti, fondé par Panos Kammenos, est clairement anti-immigrationiste et national-conservateur, et ne semble pas, à priori, avoir de point commun avec Syriza. Comment expliques-tu cette alliance inattendue ?

Konstantinos : Kammenos est quelqu'un qui tourne comme le vent, il n'est pas un nationaliste proprement dit, son seul objectif c'est de gagner des votes! La seule chose positive de sa part c'est qu'il n'a pas signé le "memorandum" qui aurait plongé la Grèce dans l'abime! Syriza n'avait pas le choix de faire cette alliance, nous verrons ce que l'avenir nous réservera.

10957457_1529176610705401_198976438_n.jpg

       Aube Dorée s’installe définitivement dans le paysage politique grec en figurant à la troisième place de ce scrutin, avec un score de 6,39% et 17 sièges au parlement. Ces résultats sont le signe de la confiance acquise auprès d’une partie du peuple. Quel est ton sentiment vis-à-vis de ce résultat ?

Konstantinos : En effet, avec ce résultat nous avons prouvé que nous sommes toujours là! Nous ne sommes pas une comète qui est de passage...au contraire! Qui a voté pour nous a fait preuve de courage, nous n'avons rien à nous reprocher, nous pensons être les seuls nationalistes en Grèce! Cela fait des années que nous tenons les mêmes discours politiques et que nous luttons pour le peuple car NOUS sommes le peuple!

6)    Votre succès est-il dû selon toi à votre ligne politique, votre action sur le terrain ou un mélange des deux ? Quel est l’électorat d’Aube Dorée ?

Konstantinos : Disons que c'est une combinaison des deux, mais nos idéaux n'ont jamais changé et cela depuis les années 80. Bien entendu, au fil des années, nous avons dû nous adapter au changement de notre société. Mais le socle d'AUBE DOREE a toujours été celui de défendre un nationalisme laïque, un nationalisme basé sur la gloire de nos plus grands philosophes ainsi que de nos guerriers. Nous sommes conscient de la lourde tâche qui pèse sur nos épaules, car c'est aussi notre rôle de transmettre au peuple notre glorieux passé.

7)     Certains partis politiques Européens nationalistes ou patriotes n’ont pas hésité à repenser leur image, voir à édulcorer leurs propos dans le but de toucher un électorat plus large. Penses-tu qu’il s’agit d’une stratégie viable et est-ce qu’Aube Dorée pourrait un jour adopter une telle stratégie ?

Konstantinos : La politique c'est comme la guerre, tous les coups sont permis! Prenons l'exemple de l'antiquité. Faire de la politique était souvent lié au fait de faire la guerre... à la seule différence qu'à l'époque, faire de la politique, dans le sens noble du terme, n'était pas comme de nos jours où les politiciens ne pensent qu'à leur petite carrière politique ou à voler dans les caisses de l'Etat! Notre force à nous c'est que nous nous sommes imposés dans la rue, dans chaque quartier, mètre après mètre. Nous n'avons jamais cédé. Ensuite, de la rue nous sommes passé au parlement, mais ce n'est pas pour cela que nous changerons notre mentalité, car nous ne n'oublions pas de où on vient. Il faut rester vigilent et ne jamais baisser la garde, agir intelligemment car notre en ennemi attend patiemment tout faux pas! De nos jours les médias contrôlent tout, que ce soit la presse ou la télé. Le peuple se fait souvent influencer. Notre but à nous, c'est celui de défendre la vérité car nos détracteurs n'ont pas de scrupules. Nous nous battons contre le système mis en place et nous ne tenons pas à devenir comme Marine Le Pen qui a trahi son propre parti! Il est inconcevable d'effacer les luttes du passé, l'histoire d'un parti... dans ce cas, vous n'êtes plus un national-révolutionnaire! Comme je l'ai déjà dit, en politique tout est permis, mais trahir JAMAIS!

Avec Syriza au pouvoir, crains-tu une accélération et une augmentation de la répression exercée à l’encontre d’Aube Dorée ?

Konstantinos : Notre ennemi est partout, les premiers de la liste étant la droite grecque qui se base sur un faux patriotisme. Ils ont profité de l'occasion pour manipuler le peuple et ensuite nous salir nous! Résultat: ils ont tué deux de nos camarades, même si ce n'était pas eux qui ont tiré... Ils ont commandité cet assassinat! La gauche est aussi notre ennemi, mais la gauche est surtout l'ennemi du peuple. Syriza doit résoudre au plus vite les graves problèmes de la Grèce, il a promis monts et merveilles mais je suis sûr qu'à la fin tous ces efforts n'aboutiront à rien. Ils savent très bien que nous sommes derrière la porte et que notre nation a touché le fond... Que peut-il nous arriver de pire? Personnellement, je pense que Syriza est moins naïf que certains politiciens de droite, laissons le temps au temps.

Nous assistons en Europe à un réveil des peuples. Les résultats des élections dans divers pays européens montrent,  en France, en Suède et bien sûr en Grèce, une exaspération grandissante à l’égard de l’Union Européenne, de l’immigration, des politiques d’austérité ainsi que la volonté d’affirmations identitaires ou de la sauvegarde de valeurs dites traditionnelles. Aube Dorée est évidemment un fer de lance de ce réveil des peuples. Quel est pour toi le moyen le plus efficace de parvenir à éveiller la conscience de ceux, encore trop nombreux, qui demeurent en dormition ?

Konstantinos : C'est une question très difficile. Je pense que nous sommes un peu trop romantiques. C'est pour cette raison que beaucoup de partis nationalistes ont perdu dans le passé. Notre révolution, nous l'avons commencée en Grèce, mais seuls nous n'arriverons nulle part. L'Europe est malheureusement depuis trop longtemps dans le coma, il suffit de regarder autour de nous, que voyez vous? Des milliers de zombies qui marchent sans savoir où aller, qui acceptent tout sans la moindre riposte, qui se sont "américanisés" jusqu'à l'extrême! L'U.E n'est plus qu'un état vassal, manipulé par les puissants de ce monde. L'immigration est la meilleure arme afin de détruire notre culture, notre histoire et notre identité. D'abord ils ont détruit notre histoire, les guerres religieuses feront le reste! Tout devient plus facile après cela... Ils veulent à tout prix le choc des civilisations afin de créer le chaos en Europe. De ce point de vue, l'islam n'est qu' un prétexte pour alimenter des tensions communautaires, ainsi nous oublierons les VRAIS responsables! Nous regardons l'arbre mais malheureusement la forêt a déjà pris feu depuis longtemps! Notre seul espoir est celui de coopérer avec tous les nationalistes européens. Cela ne va pas être facile certes, mais nous n'avons pas le choix. Le problème en Europe, c'est qu'il existe des pays avec une forte histoire nationaliste comme l'Espagne et l'Italie mais qu'aujourd'hui ils ne sont nulle part... En outre, l'Allemagne est totalement contrôlée par les sionistes. Bref, l'avenir de la grande Europe est incertain. Il faut que l'on oublie nos guerres intestinales, nous devons joindre nos forces pour le bien de notre continent.

A toi le mot de la fin.

Konstantinos : Je tiens à remercier tous les camarades rencontrés ces derniers mois, j ai vu dans leurs yeux une lueur d'espoir, ce même espoir qui nous garde en vie. Merci de tout cœur pour vos marques de solidarité à l'égard d'AUBE DOREE, pour nous c'est fondamental de voir qu'il y a encore des camarades qui nous soutiennent malgré tout. Personnellement, je l'ai ressenti à chaque conférence ou manifestation, nous avons été accueillis comme des survivants d'un bateau naufragé! Voir tant de monde ne sachant pas parler la même langue que moi et se battre pour la même cause, cela signifie que tout n'est pas perdu! AUBE DOREE se battra toujours pour la préservation de notre identité européenne et je peux vous rassurer, camarades, qu'à la fin nous gagnerons ou nous mourrons... jusqu'à la victoire!!

Antoine et Livio pour le Cercle Non Conforme

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

Commentaires

Merci pour cet entretien , CNC :
il se trouve que j'ai la même analyse que Konstantinos, sur le FN_RBM de Marine et Florian, sur Tsipras (et Soros), et je pense du reste que le parti de Kammenos sera dévolu à la répression, une fois les dernières illusions grecques perdues ou/et la montée d'AUBE DOREE.

Je suis surpris de la laïcité du parti : j'aurais bien voulu savoir quel est le jeu de l'Eglise Orthodoxe de Grèce dans l'histoire récente grecque ?

Cela dit, le patrimoine spirituel Grec est effectivement IMMENSE et l'Identité Grecque est une des rares à pouvoir ne pas rougir ( documents écrits à l'appui) de sa culture pré-chrétienne.

Eric "Basillais" alias βασιλαυσ

Écrit par : ericbasillais | 07/02/2015

Les commentaires sont fermés.