Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2014

Valérie Trierwieler: "Dans la peau d'une victime"

Dans quelques heures paraît le livre Merci pour ce moment où Valérie Trierwieler, ex-première maîtresse de France, raconte sa vie et ses déboires avec le président normal Hollande. Venez écouter sa complainte avec nous !

Une relation avec Hollande? Pourtant, pas de quoi être fière en théorie, tant avoir partagé la couche d'un tel mollusque devrait, en plus de la honte, inciter à devenir relativement discrète... Franchement, Mesdames, il vous fait envie?

hollandeValerie_2230865b.jpg

Mais bon, pas mal de femmes sont des succubes et encore plus chez les "people"!! Le pouvoir, l'argent, il n'y a que ça qui attire ces créatures vénales pour qui « c’est ça la vie ». Et puis, on aime parler de soi, de ses problèmes, de son quotidien, on est narcissique et on déballe sans soucis sa vie privée… surtout si ça peut rapporter du fric ! Beaucoup de Français aiment ça en plus. Suffit de constater le succès des magazines people et les conversations de vos collègues...

Valérie Trierwieler vient de faire une superbe opération commerciale, euh non, d’écrire un livre poignant, une « bombe » dont parlent tous les merdiats !!

Voici ce que vous y trouverez :

« La jour­na­liste s'y livre sans détour, y compris sur l'affaire Julie Gayet – car c'est lors de l'annonce publique de l'infi­dé­lité du président de la Répu­blique qu'elle se réfu­gie dans sa salle de bains.

« Je saisis le petit sac en plas­tique qui contient des somni­fères (…) François m'a suivie. Il tente de m'arra­cher le sac. Je cours dans la chambre. Il attrape le sac qui se déchire. Des pilules s'épar­pillent sur le lit et le sol. Je parviens à en récu­pé­rer. J'avale ce que je peux. Je veux dormir. Je ne veux pas vivre les heures qui vont arri­ver. Je sens la bour­rasque qui va s'abattre sur moi et je n'ai pas la force d'y résis­ter. Je veux fuir. Je perds connais­sance. » (Merci à nos confrères de Gala.fr dont nous saluons encore une fois le combat pour les lettres françaises!)

Un peu de croustillant, des histoires genre Les Feux de l'Amour à l'Elysée pour que les Français s'intéressent et retrouvent de l'intérêt voire de la sympathie pour les politiques. En plus, ça assurera une belle rente à Trierwieler qui utilise la « peopolisation » de la vie politique française à son avantage tout en jouant la victime. Depuis Sarkozy, on constate bien que la politique se consomme de plus en plus à l’eau de rose et que les politiques deviennent des stars.

On en parle partout de cet évènement. Ça crée le buzz comme ils disent ! Grâce aux journaux et à la télé, les Français ne se préoccupent plus de l’intérêt de leur pays, se détournent des problèmes réels et ont l’esprit occupé à parler, entre autre, de ces politiciens people qui les attendrissent avec leurs problèmes de cul à défaut de les intéresser par leurs mesures !

Trierwieler, en bonne journaliste, joue donc le jeu de sa caste en occupant le temps de cerveau disponible des Français mais œuvre aussi dans son intérêt propre en feignant d’être une victime … en sachant surtout qu’elle ressortira de ce déballage de vie privée les poches pleines, à défaut d’honneur !

Ah oui, François était un enfoiré, voyez donc ce que son ancienne maitresse dit à propos de celui qui s’était présenté comme l’ennemi des riches : « Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le président n'aime pas les pauvres. Lui, l'homme de gauche, dit en privé : ‘les sans-dents', très fier de son trait d'humour. »

S'il était si dégueulasse, Valérie, pourquoi as-tu attendu d'être trompée pour te barrer? Le pognon et la notoriété probablement... Et puis, à l'Elysée, pour son argent de poche de Desperate Housewife, on peut sacrément pomper dans le fric des Français, hein mesdames?

hollande-pose-on-the-steps-of-the-elysee-palace-in-paris.jpg

"Merci les Français pour vos impôts, euh notre argent de poche!"

Le plus beau est de voir l’empressement des autres pontes du PS (très axés show-biz en général) tels que Valérie Hildago, maire de Paris, à se désoler dans une pure inversion accusatoire de ce déballage alors qu’il y aurait d’autres sujets sur lesquels se focaliser. Que nous dit l’autre Valérie dans ce trépidant sitcom ?

« Je pense qu’aujourd’hui, dans la situation de crise de la société française, il y a peut-être d’autres messages à faire passer…. Je souhaite que l’on parle des vrais problèmes auxquels les Français sont confrontés. Et le spectacle politico-médiatique sur la vie privée des uns et des autres, les gens en ont marre.
Bien sûr que cela va avoir un effet négatif. Les Français élisent des politiques pour régler leurs problèmes pas pour parler de leur vie personnelle. Cela affaiblit la politique et la démocratie. Je le lui dirai. »

Si cela affaiblit vraiment la démocratie à la Hollande, on ne va pas s’en plaindre non plus… Mais, en attendant, celle-ci ramollit vraiment les cerveaux des uns mais continue effectivement à faire grogner les autres.

Rüdiger et Ann / C.N.C.

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

 

 

Les commentaires sont fermés.