Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2013

Football : Spectacle pour esclaves des temps modernes

Football : Spectacle pour esclaves des temps modernes

 

against modern football.png

Très récemment eut lien ce fameux match de qualification entre la France et l’Ukraine avec comme chacun sait la victoire de la France, donc sa qualification pour la coupe du monde de football. Seulement, à voir tout ce hourvari médiatique et populaire, il me semble plus judicieux de savoir ce que l’on ignore, c’est-à-dire les causes qui poussent nos sociétés individualistes à célébrer un semblant d’unité. Parce qu’il ne faut pas s’y tromper, chaque supporter se leurre s’il croit être un patriote, et se trompe lourdement s’il pense posséder une saine passion ; je m’explique.

En fait, le supporter ne répond qu’à des sentiments qui ont fait naître chez lui cette passion pour le football ; seulement, cette passion l’asservie à un tel point qu’il n’est plus capable de raisonner ni de rester maître de lui-même. D’autant plus que cela lui procure un réel plaisir et lui fait oublier ses difficultés, ses douleurs, parfois son mal-être. Ainsi, il se vautre dans ce spectacle en répondant instinctivement aux sentiments qui l’animent sans être capable de prendre de recul.

C’est là du pain béni pour les élites politiques et financières qui n’ont plus qu’à espérer des victoires nombreuses afin de détourner l’attention des peuples pour la première et d’encaisser un maximum d’argent pour la seconde, le grand perdant étant bien sûr le peuple, ou plutôt cette plèbe ignorante. Comment la nommer autrement quand on sait à quel point elle est paradoxale ? Hier encore, enfilant son bonnet rouge, elle manifeste contre l’écotaxe, parfois violemment, et le soir venu, pour son petit plaisir footballistique, elle contribue au financement du grand capital et au maintien d’une politique qui vacille tant elle est dévastatrice. Précisément, elle nourrit les publicitaires, les grands groupes et autres sponsors, ceux-là même qui exercent une force constante sur la politique.

Alors quand je vois qu’il existe 80% d’insatisfaits de la politique de Hollande, je me demande vraiment si la France n’ait pas faite d’une moitié d’imbéciles. Car la politique désastreuse de Hollande est le résultat de la politique européenne qui n’est autre que la détermination du capitalisme, donc des grands groupes financiers qui se régalent de la popularité du football. Cette victoire de la France n’est pas une victoire du peuple français, mais une victoire du capitalisme.

D’ailleurs, où est le point commun entre cette équipe de France et le peuple français ? Comment peut-il sincèrement s’identifier à cette mascarade ? Ces joueurs sont riches à millions et pour la plupart d’origines africaines quand le peuple français s’endette chaque jour un peu plus. Ce n’est ni plus ni moins que la victoire de la cosmocratie sur la liberté et le capital social français si chèrement acquis, mais dont une bande de voyou a su profiter en usant de la naïveté humaine. Ainsi, le supporter n’est qu’une marionnette qui un jour se rebelle pour défendre égoïstement soit sa corporation professionnelle soit son pouvoir d’achat, tout en soutenant le lendemain le système même qu’il critique la veille. C’est le serpent qui se mort la queue. Quoi qu’il en soit, il n’est ni patriote ni nationaliste, encore moins identitaire, de même que cette unité nationale n’est qu’illusoire. L’équipe de France est mondialiste avant tout.

Piètre spectacle ! Hollande leur décernera peut-être la légion d’honneur et ils seront adulés comme des héros pendant que les vrais identitaires ont honte et soutiennent les vrais équipes enracinées, seules véritables adversaires à la destruction des peuples, autrement dit à leur asservissement.

Nicolas pour le Cercle Non Conforme

Les commentaires sont fermés.