Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2013

Entrevue du C.N.C #4: Green Arrows

 Entrevue du C.N.C #4: Green Arrows

bannière GA.JPG

1) Pouvez-vous nous présenter le groupe (qui vient de fêter ses 15 ans !) et son parcours jusqu’ici ?

Pour commencer, je tiens à m’excuser de répondre en anglais mais je ne parle pas français. Pour revenir à la question de départ, voici la présentation de Green Arrows : le chanteur est Pav, le membre le plus ancien et le seul ayant participé à la fondation du groupe. Les guitaristes sont Marmo (depuis 2000, 1 an après la création du groupe) et Divi (depuis 2012). Le batteur est Dave (depuis 2003) et le bassiste, Rocca (arrivé en 2012).

Green Arrows a sorti 4 albums : « The sky » (2003) et  « The Earth » (2008) édités par Vacation House Records ainsi que « Rising from a burning Desease » (2011) and « Face the Truth » (2012) édités quant à eux par Black Shirts Records.

2) Quelle est la signification du nom Green Arrows ?

Green Arrows signifie une manière d’être : le vert est la couleur de la vie et de l’espoir, une flèche est frabriquée pour toucher sa cible, pour « frapper au cœur ». En somme, la persistance à travers la détermination et l’espoir.

3) Il y a 15 ans, quand Green Arrows s’est formé, à quoi ressemblait la scène Hardcore en Italie ? Quelles sont les différences avec la situation actuelle ?

C’est un cheminement très long et très étendu allant de la politique à la discographie en passant par les changements sociétaux. A la fin des années 1990, il était surtout possible de jouer du Hardcore dans les centres sociaux de gauche alors qu’aujourd’hui, les occupations venant de la droite ont cassé ce monopole avec toutes les implications que ça implique. Au sujet des fans de Hardcore, je dirais qu’il y a 15 ans, on voyait moins de personnes arborant des tee-shirts d’Agnostic Front mais qu’il savaient la signification de ce nom. 

4) Pour vous, le hardcore est-il un style de vie ? Si oui, en quoi consiste celui-ci ?

Bien sûr ! Le Hardcore, c’est croire dans le « crew », avoir constamment une attitude morale positive et rester loin des tentations que cette société propose quotidiennement.

5) On imagine que vous avez été influencés avant tout par la scène hardcore new-yorkaise et en particulier par Agnostic Front dont vous reprenez des titres en concert mais quels sont les autres groupes que vous appréciez et qui ont pu vous inspirer ?

Agnostic Front a influencé notre musique mais il y a eu beaucoup d’autres groupes y ayant également  réellement contribué: Hatebreed, Terror, Madball.

photo GA.JPG

6) Quels ont été les grands moments du groupe ? Vos meilleurs souvenirs avec Green Arrows?

Je pense qu’il y en a eu trois. Le premier remonte à 2002, nous avions à peine vingt ans et nous reçûmes notre première proposition de la part d’un label : Vacation House Records, qui était à l’époque l’un des labels indépendants et underground les plus réputés. Il était alors très difficile de trouver un label et un producteur pour publier et distribuer un album, vous pouvez donc imaginer notre surprise. Le second évènement fut l’année suivante : le premier concert de promotion de notre album où nous vîmes avec étonnement des gens connaissant nos chansons bien qu’habitant à des centaines de kilomètres de chez nous. Le dernier fut notre premier concert en dehors de l’Italie, l’une de nos meilleures expériences sur un plan tant humain que musical.

7) Que représente Casa Pound pour vous ? Quels sont vos rapports avec cette structure ?

Green Arrows a toujours été un groupe indépendant politiquement parlant, suivant ses idées propres, mais il est indéniable que beaucoup d’idées et d’idéaux portés par Casapound sont communs avec ceux que vous pouvez trouver dans nos paroles. Ce fut la raison principale qui amena le groupe à approcher Casapound. Avec le temps, plusieurs membres devinrent militants ou supporters de Casapound, d’ailleurs les membres les plus récents de Green Arrows viennent des rangs de Casapound. Depuis 2009, notre « crew », nos projets, le studio d’enregistrement sont apparentés et communs avec la section locale de Casapound.

8) Etant originaires de Bolzano, qui est situé dans le Tyrol du sud et se partage donc entre italophones et germanophones, que pouvez-vous nous dire de la cohabitation entre ces populations de langue différente tant au niveau de la vie quotidienne que d’autres aspects comme la politique ?

La plupart des “politiciens” locaux utilisent les divisions ethniques quand ils n’ont rien d’autre à proposer pour leur campagne électorale. Ils entretiennent cette séparation avec un système de division basé sur des écoles/églises/centres culturels différents pour chaque groupe linguistique. Chaque adolescent, à 14 ans, doit déclarer à quel groupe linguistique il appartient. Imaginez que vos parents ne sont pas du même : quelle partie de votre famille allez-vous renier ? Vous ne pouvez pas vous astreindre de cette déclaration car tous les services provenant des autorités locales sont proportionnels au groupe linguistique auquel vous appartenez. Comme il est dit plus haut, toute cette merde ethnique/linguistique vient des politiciens, pas des gens. Mais bien sûr, à ces provocations, la personne ordinaire doit répondre, pour défendre son héritage culturel et identitaire et pour faire comprendre aux politiciens que nous ne sommes pas passifs face à leurs sales combines. 

9) A travers vos paroles, on retrouve l’idée que l’individu, pour faire face au monde extérieur (système…) doit avant tout trouver la force de résister en lui. Pouvez-nous nous en dire plus ?

Pour résister au système, il convient d’avoir foi dans ses propres idéaux, que ceux-ci soient politiques, religieux, identitaires et/ou fondés sur la famille et la communauté. Cela donnera la force de s’opposer à toutes les tentations que cette société offre quotidiennement, comme l’assujettissement par la massification, les paradis artificiels apportés par les addictions (drogues, alcool, jeux d’argent), l’attraction sans mesure pour l’argent etc. C’est un combat personnel mais partagez-le avec votre « crew » et votre famille, transmettez votre foi !

10) Comment voyez-vous la situation de l’Italie aujourd’hui ? Quels sont les problèmes les plus importants auxquels fait face votre pays ? Etes-vous confiants en l’avenir ?

C’est la pire situation que nous avons connue en 65 ans et le destin de l’Italie est lié au futur de l’Union Européenne. Je crois en l’Europe, mais dans une Europe faite de nations et de peuples, pas de banques et de finance. Cette ploutocratie risque de tous nous faire couler ! L’Italie doit sortir de cette situation en commençant par chasser du gouvernement et du parlement tous ceux qui y ont été placés par Goldman Sachs et les autres banques.

11) A quoi pouvons-nous nous attendre de la part de Green Arrows dans un futur proche ?

Nous composons de nouveaux morceaux. Je pense que nous retournerons en studio à la fin de l’année. Restez connectés pour les nouvelles !

Green Arrows - Paper Bullets

Le Cercle Non Conforme et Green Arrows

Les commentaires sont fermés.