Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2012

Chronique d'album: Still Burnin’ Youth -Brucia Ancora

Still Burnin’ Youth, « Brucia Ancora », BSR, 2012

SBY BA.JPGAvec ce second album sorti à l’occasion du Hardcore Contest de Bolzano relaté sur ce site, le groupe génois Still Burnin’ Youth s’affirme comme l’un des plus productifs de la scène militante italienne actuelle (Depuis leurs débuts : 2 MCDs, 2 Splits et désormais 2 albums). Comme toujours, l’album est édité par le label italien spécialisé dans ce style musical : Black Shirts Records.
Leur musique ? Du hardcore bien sûr. Et fier avec ça comme en témoigne l’un des meilleurs titres du CD : « L’hardcore è cosa nostra ». Le groupe y revendique pleinement sa direction musicale et idéologique : Siamo l’hardcore in camicia nera. Est-ce clair ? Si l’on constate une certaine évolution dans le style de Still Burnin’ Youth qui a bien moins tendance à lorgner vers le Grindcore que par le passé, le groupe confirme son identité avec un style musical désormais vraiment reconnaissable. « Brucia Ancora » propose dix titres pleins d’énergie, très puissants mais disposants d’un bon sens de la mélodie (« Storia di un conflitto – capitolo III : Urla », « Primavera di plastica ») qui rendent cet album très agréable à l’écoute et nullement ennuyeux, d’autant que la production est vraiment à la hauteur. Comme par le passé, les parties vocales rageuses accompagnent à merveille la musique et apportent un indéniable plus à l’ensemble.

Still Burnin' Youth - La tua mente è la tua prigione

Les paroles, élément important, sont présentes dans le livret en italien et en anglais, ce qui permet à tout un chacun d’en prendre connaissance. Elles glorifient le militantisme et l’action (« Brucia Ancora », « Voce del nulla »), rejettent le monde actuel et ses tares (« L’inferno dei dimenticati », « Qui muore la civilta », « Primavera di plastica ») ou appellent à la force de la volonté et au discernement individuel (« La tua mente è la tua prigione », « Storia di un conflitto »).
Avec cet album une nouvelle fois très réussi, Still Burnin’ Youth prouve définitivement qu’il est un groupe majeur de la scène hardcore italienne voire européenne. Sachant qu’il n’existe que depuis 5 ans, on se dit qu’il a un bel avenir devant lui.

Rüdiger

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

Les commentaires sont fermés.