Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2012

Chronique d'album: Evil - Hammerstorm (2009)

 Chronique d'album:

Evil - Hammerstorm, Werewolf records, 2009.

EVIL-HAMMERSTORMPREVIEW.jpgParlons maintenant de Black Metal. J’imagine déjà les sourires de certains à l’évocation de ce style musical bien mal représenté en général par son aspect commercial (Dimmu Borgir, Satyricon et d’autres) ou simplement ridicule (tous ces groupes pseudo-satanistes jouant à la provocation facile). Avec Evil, on est bien loin du cirque décrit plus haut et de la musique pour adolescents rebelles et boutonneux : pas d’invocation au diable, de vampires bidons ou d’occultisme d’opérette.

Evil est l’un des plus vieux groupes du style au Brésil. Malgré quelques ennuis judiciaires à une époque, le groupe tient bon depuis près de 20 ans (il a débuté en 1994). Figure importante du Black Metal underground et sans concession, Evil a une discographie impressionnante contenant nombre de démos, de splits en tout genre (avec des groupes allant de Locomotiva à Drowning the Light) et autres EP. « Hammerstorm » est son premier album, paru donc 15 ans après la création du groupe.

A l’image de la belle pochette de l’album, la musique d’Evil est un Black Metal cru, très froid et sans artifices. Pas de synthé ou de mélodies sirupeuses mais des riffs de guitares très sombres appuyés par une rythmique efficace et des vocaux (criards et haineux donc typiques du style) parfaitement placés et, comme toujours, mis en avant.  Depuis les débuts du groupe, celui-ci a toujours excellé, à mon sens, pour créer une réelle atmosphère de noirceur avec sa musique, ce qui est recherché par la plupart des groupes de Black Metal mais n’est réalisé que par bien peu d’entre eux… « Hammerstorm », comme ils le disent eux-mêmes, c’est « the soundtrack for the end of the modern way of life ». L’album propose 8 titres dans le style très personnel développé par Evil depuis des années : certes brutal mais truffé de passages lents et mid-tempo puisque jamais la rapidité n’est cherchée pour elle-même, loin de là. Malgré l’atmosphère dégagée par la musique, celle-ci a un côté assez entraînant également, ce qui lui ajoute encore de la singularité…

Bref, vous ne vous ferez une bonne idée d’ « Hammerstorm » qu’en écoutant à quoi cela ressemble et, si vous aimez le style, je vous y invite vivement tant Evil mérite bien plus de renommée que celle dont il jouit aujourd’hui, celle-ci ayant certainement souffert du fait que les Brésiliens ne sont pas politiquement corrects... Rappelez-vous cependant que c’est du Black Metal Underground et fier de l’être, ce ne sera donc pas du goût de tout le monde…

Evil 2008.jpg

Rüdiger

Note du C.N.C.: Toute reproduction éventuelle de ce contenu doit mentionner la source.

Les commentaires sont fermés.